Dallas, Djakarta et Cologne face à la pollution

Publié le 5 Octobre 2016

Pour lutter contre la pollution sous toutes ses formes il est important d’en mesurer à la fois l’impact et les progrès faits dans ce domaine. Le premier temps effraie, ce qui n’est pas une mauvaise chose quand le problème est grave. Le second permet d’entretenir un espoir raisonnable. D’autant plus important que c’est notre affaire à tous comme le montrent des exemples pris à Dallas, à Djakarta et autour de Cologne.

Voir à quoi les mesures anti-pollution nous permettent d’échapper peut nous pousser à y être plus sensibles. C’est ce que vient de faire Save On Energy, une entreprise de Dallas au Texas. Elle publie des photos d’une poignée de villes américaines avec, d’un côté, des vues qu’on peut en avoir aujourd’hui et, de l’autre, ce que les habitants verraient si le gouvernement fédéral n’avait pas adopté, il y a 40 ans, le Clean Air Act, une loi qui réglemente les émissions atmosphériques. La formule utilisée convertit la concentration des particules dans l’air en visibilité par km (miles pour être plus exact, mais le principe est le même). L’exercice permet de voir les progrès faits mais que nous ne voyons jamais. Un bel encouragement pour en vouloir, en demander plus et y participer activement.

Les égouts véhiculent d’incroyables quantités d’objets improbables. La station de Shafdan en Israël récupère régulièrement de l’or, des téléphones mobiles et parfois une bicyclette égarée, nous l’avons vu. Une plaisanterie à côté de ce que trimballe le Ciliwung qui baigne Djakarta. Les ouvriers chargés de la nettoyer y trouvent frigidaires, télévisions, matelas, meubles et même quelques cadavres dont il est prudemment dit qu’ils proviennent des inondations fréquentent dans le coin. Un contrepoint utile qui nous rappelle l’énormité du problème des déchets produits par les plus grandes villes du monde quand rien n’est fait, ou trop peu.

Faire participer les citoyens au développement de l’énergie renouvelable n’est pas chose facile. C’est pourquoi le Climate Group, une organisation internationale à but non lucratif lance une Plateforme pour la transition énergétique facilitant le dialogue entre toutes les parties prenantes dans la région de Rhénanie du Nord-Westphalie, en Allemagne (dont Cologne est la ville principale). Elle a pour double objectif de fournir des informations actualisées sur les projets concernant l’énergie renouvelable et de faciliter le débat. Une étude de cas à suivre… et à imiter peut-être.

 

Une version de ce billet a été publiée sur le site du Monde.fr le 5 octobre 2016.

Photo : image de la ville de Chicago aujourd'hui (à gauche), ou comme elle aurait pu apparaître sans mesure contre la contamination atmosphérique. https://www.saveonenergy.com/what-if-there-was-no-clean-air-act/

Commenter cet article