Le sel de la Chine

Publié le 10 Novembre 2014

Le sel de la Chine

Le plus vieux monopole du monde sera aboli en 2016. Il aura tenu la bagatelle de 2700 ans. En place depuis 776 avant Jésus Christ, il réserve à l’État la vente de sel en Chine.

L’histoire d’abord. Instauré dans le royaume de Qi de la province de Shandong, il est ensuite passé sous le contrôle de l’Empereur à l’époque des Han.Ce dernier décidait qui pouvait produire du sel et où. Le transport indépendant était interdit et le monopole constituait une source importante de revenus contribuant au financement des guerres.

La modernisation de la Chine a entraîné une réduction de son impact économique mais la Corporation Chinoise de l'Industrie du Sel continue “à assurer des fonctions importantes.” Elle permet, notamment, d’assurer la présence d’iode dont la déficience a créé des problèmes de santé chez de nombreux enfants.

Supprimer un tel monopole n'est pas facile. Il en est de moins anciens (en Chine et ailleurs) qui s'accrochent en s'appuyant sur leurs moyens considérables. Mais il n'y a pas que ça.

Le gouvernement a déjà essayé d'y mettre fin. Mais en 2009, par exemple, il avait fait marche arrière en constatant que la population était en majorité pour le maintien de l'institution. Aujourd'hui encore de nombreux Chinois s'inquiètent des conséquences de la suppression du monopole sur la qualité de leur alimentation.

Cela tient au fait que des particules étrangères ont été mélangées au sel de base au moment de la revente. Mais l'institution est un foyer de corruption. Certains chercheurs, affirment qu'il a sa part de responsabilité dans la distribution de sel altéré. Mais pourquoi parler du monopole du sel en Chine?

Parce que le sel a toujours revêtu une importance stratégique pour la simple raison qu'il a longtemps été la seule manière de conserver les aliments. Notre "salaire" d'aujourd'hui vient directement de salarium, la ration de sel attribuée aux soldats romains. Dans son livre Salt, A World History, Mark Kurlansky explique que c'est le seul roc que nous mangeons. Il a souvent conduit à des guerres. Il a contribué au tracé des routes commerciales les plus anciennes. Ainsi, la ville de Jéricho fût-elle fondée, il y a près de 10.000 ans, comme point de commercialisation du sel.

Il a donné lieu aux plus grands débats sur le droit du gouvernement de prélever des impôts. Leur prélèvement donnant lieu aux plus grands abus. La lutte pour l'abolition de la Gabelle n'a-t-elle pas contribué au déclenchement de la révolution française? En 1930, la Marche du sel, audacieux défi contre l'autorité du Raj britannique et son monopole du sel, permit à Gandhi de lancer la conquête de son indépendance par l'Inde.

Voilà pourquoi l'abolition du monopole du sel par le gouvernement chinois me semble mériter une minute d'attention. Elle ne prouve rien mais me semble faire partie de ces signaux décalés qui aident à mieux comprendre la marche du monde. Mao est bien loin, et toucher au sel et aux impôts n'implique pas nécessairement faire table rase du passé. C'est en tous cas un signe qu'on s'apprête à mettre le couvert différemment.

Crédit photo : Misu_Basyo/Flickr/CC

Tags : Actu, Français, eco
Commenter cet article