JOURNAL – Nouveau départ et comment je prépare mes voyages

Publié le 26 Mars 2012

Épisode précédent : JOURNAL – Un dîner pour deux rêves

[caption id="" align="alignleft" width="300" caption="Image Flickr de tosaytheleast"]plane[/caption]

C'est reparti (et moi avec). J'écris ces lignes de Recife, la première ville que je visite au cours de ce premier tour du monde "réel". J'entends par là qu'après le Mexique, le nord de l'Afrique et une partie du Moyen Orient, cette fois je suis parti de Paris par l'ouest et je rentrerai par l'est… après avoir perdu une journée dans l'aventure (en passant la ligne de changement de date que j'avais oubliée).

D'ici je me rendrai à Rio, Buenos Aires, Santiago, Sydney, Djakarta, Kuala Lumpur, Bangalore, Hyderabad, Bombay et Le Caire. Retour prévu à Paris le 2 mai.

A quelques détails près, j'avais annoncé ce voyage dans mon plan initial. Mais ma seconde opération du tendon d'Achille m'a obligé à quelques modifications importantes, notamment en termes de calendrier.

Voici le plan actuel.

J'ai prévu de repartir le 18 mai pour Johannesburg, Kigali et Tel-Aviv. Retour le 2 juin.

Je ferai ensuite - du 18 juin au 18 juillet - un tour de l'Europe de l'est et du nord : Belgrade, Varsovie, Moscou, Saint Petersburg, Tallinn, Helsinki et Berlin.

Et je terminerai par mon deuxième tour du monde qui, à l'inverse du premier, me conduira par l'est (et au nord) à Ho Chi Minh Ville, Manille, Hong Kong, Shanghai, Beijing, Séoul, Tokyo et San Francisco entre le 16 août et le 30 septembre.

Je n'exclue pas quelques changements mais j'espère cette fois ci pouvoir m'en tenir au plan.

Les gens que je rencontre - et ceux d'entre vous qui m'écrivent - me demandent souvent comment je choisis les villes et comment je prépare chaque étape.

Il n'y a rien de vraiment méthodique dans la liste des endroits que j'ai retenus. Le dernier ajout sur ma liste, par exemple - Manille tient au fait que c'est sans doute une des villes les plus foisonnantes et inventives en termes de réseaux sociaux. Et c'est moins connu que Singapour qui est sur toutes les cartes - à juste titre - dès qu'on parle de technologies de l'information.

Tallin, par ailleurs, peut sembler un choix curieux à qui ne sait pas que s'y trouve le centre européen de préparation de l'OTAN à la cyberguerre, le siège de développement logiciel de Skype et qu'un ami m'y a promis un contact, élément toujours essentiel.

Les villes de l'ouest européen ou les autres villes américaines que San Francisco ne figurent pas sur mon itinéraire parce que ce sont les mieux connues.

J'avais au départ l'intention de terminer ce voyage-ci par Johannesburg (après Bombay) pour faire le tour des BRICS du sud, mais ça aurait bien long. J'en profiterai pour passer par Kigali parce que le Rwanda est un des pays qui a fait le plus clairement le pari des TIC dans son cocktail de développement (et parce qu'un contact m'a promis de m'y aider).

La préparation de chaque étape se poursuit de façon relativement légère depuis que j'ai lancé ce projet.

  • Je garde sur Diigo.com (l'autre Delicious.com) les articles repérés grâce à mes flux RSS, grappillés au cours de mes sessions sur le web ou que je découvre grâce au fabuleux Zite – "le magazine spécialisé qui apprend à mesure que je m'en sers" (formule publicitaire mais pas fausse) -, une app pour iPad et iPhone.
  • Depuis peu j'ai recours aux services de Transfair.com, un startup allemande connue lors d'un week-end organisé par MakeSense.org à Berlin. Je leur demande des fiches repérant les initiatives les plus intéressantes à chacune de mes étapes. Elles me servent de guide pour demander des rendez-vous ou pour ne pas manquer l'essentiel quand je suis sur place.

La beauté de tout ça est qu'une fois sur le terrain je dépends beaucoup plus des gens que je rencontre et de leurs contacts que de la préparation antérieure. Et de la chance bien sûr, sans laquelle on ne fait pas grand chose d'original…

Mais vous avez peut-être d'autres questions sur comment se fait ce voyage, n'hésitez pas…

Afficher Pisani Winch 5 sur une carte plus grande

Commenter cet article