Yumbling/1: une startup mexicaine

Publié le 26 Septembre 2011


México DF - Plutôt blond (tendance vénitienne) yeux clairs, Ricardo Suarez peut surprendre par rapport à l'image stéréotypée du Mexicain moyen. Ce qu'il fait aussi. Le 12 septembre, il vient de lancer une application qui aspire à devenir "la référence en matière de divertissement au Mexique" m'explique-t-il au Green Corner, un café-restaurant du quartier de La Condesa.

Yumbling se présente d'abord comme un mélange de Yelp (critiques de restaurants mis en ligne par les usagers) et de FourSquare (qui permet aux propriétaires de mobiles dotés de GPS de signaler leur présence dans un endroit et d'y retrouver leurs amis avec une couche de jeux pour les encourager à le faire aussi souvent que possible).

Mélanger c'est déjà créer, mais Ricardo ne s'en est pas contenté. Il a rajouté des bases de données sur tous les programmes des cinémas, des théâtres et une liste aussi complète que possible des bars, restaurants et autres lieux de loisir.

Il a surtout ajouté ce qu'il appelle un algorithme "d'ADN social" qui consiste à qualifier tout cela. Ainsi quand on s'inscrit est-on invité à se définir comme plutôt porté sur les arts, la famille ou le "fun". Cela permet ensuite à Yumbling, de faire des recommandations relativement précises.

J'ai été particulièrement intrigué par le fait que l'app ne me recommande pas les mêmes restaurants (en supposant que je me trouve au même endroit) suivant que j'en cherche un le vendredi soir ou le dimanche matin, suivant que j'ai envie de rigoler entre copains ou de sortir la famille.

Ricardo dit en outre avoir développé lui-même une couche de géolocalisation qui permet aujourd'hui de recommander des lieux en fonction de leur distance par rapport à l'endroit où je me trouve (1 km, 5 km, 10km, etc… Mexico est une très grande ville…). Demain cela devrait permettre à des annonceurs de faire des offres à ceux qui s'approchent de leurs locaux… "sous forme d'opt-in" promet Ricardo, c'est à dire seulement à ceux qui ont dit qu'ils étaient d'accord pour en recevoir.

Dans un pays comme le Mexique où il faut chercher les entreprises vraiment innovantes (j'y reviens dans mes prochains billets), Yumbling m'a semblée intéressante parce que, à la différence de beaucoup d'autres, elle n'est pas la simple copie d'une offre venue d'ailleurs. Elle s'en inspire, elle mixe et elle ajoute des couches propres.

Le plus curieux étant, selon Ricardo Suarez, que plus on innove, plus il semble difficile de trouver de l'argent.

A suivre…

 

Commenter cet article