Pas d'iPad2 et pas d'Android

Publié le 12 Avril 2011

Avec l'excuse qu'il m'arrive d'écrire sur ce sujet j'ai, comme tous les "early adopters" été tenté par l'iPad2. Je suis rentré dans un magasin et j'ai essayé. Super élégant, tout léger, un plaisir. Mais je ne revendrai pas mon "vieil" iPad. Les deux caméras ne me font pas rêver (imaginez-vous sérieusement prendre une photo avec une planchette (sic) comme celle-ci?) et la quantité d'argent à remettre serait trop grande. Et puis… j'ai trouvé l'ordinateur de mes rêves.

Il s'agit du MacBook Air 11". Exactement ce que j'attends depuis 10 ans (ou plus): long comme le plus petit clavier décent, assez profond pour qu'on puisse voir quelque chose sur l'écran (excellente définition). Tellement léger que je peux le porter toute la journée sans (presque) m'en rendre compte. Il est puissant comme un vrai ordi et sa batterie me permet (avec certaines précautions) de ne pas le brancher pendant toute une journée de travail. Voyez ce qu'en dit mon copain Hubert .

Je n'ai pas encore résolu la question du doublon entre le MacBook Air et l'iPad… Mais elle se pose.

Par contre je me suis résolu à donner mon Kindle première génération pour acheter le nouveau Kindle 3G. Léger, avec un écran (non tactile et noir et blanc) d'une qualité remarquable. Mais ce qui m'a convaincu c'est le fait que je peux l'utiliser pour consulter mes mails et accéder à l'internet gratuitement (pour toujours!) partout où AT&T est présente, c'est à dire dans plus de 100 pays du monde. Pas mal quand on se déplace.

ubergizmomacbook-air-review-03.1302588950.jpg

Reste la question qui m'empêche de dormir depuis quelques mois. Opposé aux "jardins fermés" d'iTunes et curieux, j'ai opté pour un Android vers la fin de l'année dernière: un Galaxy S. Je le regrette. Je ne sais pas si c'est l'appareil (Samsung), la plateforme (Android et Google), ou l'opérateur (Orange) mais je déteste ce que j'ai entre les mains.

L'appareil est peut-être encore plus élégant que l'iPhone 3Gs avec un écran plus grand et très lumineux. Il est léger, mais… l'écran réagit lentement et souvent mal; la batterie dure encore moins que celle de l'iPhone que je trouve détestable (14h dans ma poche sans aucune activité d'aucune sorte, une demi journée (allez.. deux tiers de) quand je m'en sers un peu). Il m'arrive souvent de perdre des appels au moment de répondre sans que je comprenne pourquoi. Dernier élément, et non des moindres, on trouve beaucoup d'apps sur l'Android Market mais l'organisation est ultra bordellique (et des problèmes de sécurité ne tarderont pas à se poser).

Deux conclusions: Il est difficile d'être un consommateur à principes et il faut suivre de près la réorganisation de Google par Larry Page, et notamment le pari fait sur Android.

Alors?

Commenter cet article