Quand les médias établis se réveilleront il sera trop tard

Publié le 6 Juin 2010

ariannahuffington-groundreporter.1275827835.jpg Les professionnels ont remarqués que le Huffington Post, qui vient de fêter son cinquième anniversaire, est sur le point de dépasser le site du New York Times en trafic et devrait bientôt le rattraper en revenus. C'est une excellente illustration de comment fonctionnent les technologies perturbatrices…

Au mois de mars le trafic du HuffPo , comme ils disent les initiés, se situait en dessous de la barre des 13 M de visiteurs uniques alors que celui du New York Times était au dessus mais pas très loin. Les autres grands: Washington Post, Wall Street Journal et Los Angeles Times sont totalement largués.

Au niveau mondial en avril: le HuffPo avait 22 millions de visiteurs uniques, derrière CNN.com (43 millions) et AOL News (31 millions).

Mais c'est la courbe qui compte. Il y a 2 ans et demi, le NYT – qui a plus de 160 ans - avait 11,2 M de visiteurs uniques et le HuffPo – comme l'appellent les initiés – un peu plus d'1 M.

Il n'y a pas que le trafic. Henry Blodget, un des analystes les plus fins des médias digitaux estime que le HuffPo devrait égaler le site du NYT en revenus en 2011 ou 2012 .

Comme le HuffPo a commencé avec des blogueurs influents et la présentation d'articles provenant d'autres sites (agrégation), certains professionnels ont vite fait d'en conclure que la qualité est moindre. C'est une réaction courante face aux innovations.

On sait, grâce aux travaux de Christensen que les technologies innovantes sont souvent, au départ, inférieures à celles qu'elles perturbent et qui les méprisent parce qu'elles sont moins bonnes.

Mais les gens les adoptent parce qu'elles sont plus simples et moins chères et qu'elles ont une qualité "suffisante" (good enough) pour satisfaire leurs besoins.

Un exemple connu est celui des caméras Flip qui n'ont aucun réglage et valent autour de 150 dollars. Elles ont déjà gagné 20% du marché américain.

Mais revenons aux médias.

La commodité: Le New York Times continue à nous abreuver, même sur ses applis pour mobiles, de superbes articles très long (pas très commodes) alors que le HuffPo nous propose sur son site de commencer par un "QuickRead" synthétique, suffisant pour la plupart des circonstances et ouvert sur le papier de fond pour ceux qui veulent.

Le coût: Alors que les médias traditionnels, entraînés par le paladin Murdoch, cherchent à faire payer l'accès à leurs sites, le Huffington Post reste totalement gratuit ce qui devrait lui permettre de gagner encore du terrain.

Ah, j'allais oublier (menteur), grâce à l'argent qu'il gagne le HuffPo peut maintenant améliorer sa qualité. Il engage plus de journalistes et vient de créer une fondation pour financer le journalisme d'investigation.

Quand les médias traditionnels se réveilleront il sera trop tard.

Qu'en pensent les utilisateurs?…

[Photo Flickr de GroundReporter ]

Commenter cet article