iPad: mensonge des apps et d'iTunes

Publié le 2 Juin 2010

wiredmagonipad-blakespot.1275463447.jpgLes médias pensent que l'iPad peut les sauver et ils ont tort. Dans un billet récent je me suis prononcé contre la tentative de retour aux abonnements (mensuels ou annuels) et, le cas échéant, pour l'achat d'apps (une fois pour toute). Aussi, quand j'ai vu que Wired venait d'en publier une , j'ai sauté dessus. N'était-ce pas l'exacte illustration de ce que je venais de dire?

J'ai "feuilleté" le magazine avec un certain plaisir. Belles images. Quelques trouvailles vidéos. Rien d'extraordinaire (ça ressemble un peu trop à un CD d'antan) mais un ouvrage assez soigné.

J'étais plutôt content jusqu'au moment où je me suis soudain demandé s'il m'avaient – pour 5 dollars – vendus un point d'entrée dans le contenu à venir du magazine ou, un simple numéro.

La réponse n'est pas évidente. iTunes annonce une "Wired app" en précisant qu'il s'agit de la "version 1.0". Même chose pour la plupart des médias. Le New York Times, par exemple, parle de "the iPad app for Wired Magazine". Le site du magazine propose son "Wired reader on the iPad".

J'ai fini par trouver la réponse sur Mashable qui précise que "une nouvelle app apparaîtra chaque mois".

Nous devons donc apprendre à distinguer entre les apps qui donnent accès à un flux d'informations (celles du Monde, du Guardian ou du New York Times par exemple) et celles qui donne accès à une brique, à un morceau d'information figée. Pour suivre la publication il faut acheter une app par numéro. Il s'agit donc d'abonnement qui ne disent pas leur nom.

Techniquement les deux sont sans doute très proches l'une de l'autre, mais quand il s'agit de publications périodiques, ne pas faire clairement la distinction, ne pas préciser tient, selon moi, de la malhonnêteté.

Elle s'étend à la comptabilité d'iTunes dans lequel on peut trouver "des tonnes de livres électroniques pour l'iPhone qui sont vendus comme apps" remarque Royal Pingdom avant de se demander " Does anyone in their right mind think that a book is an app?" Ils semblent compter en tous cas pour 18% de toutes les apps disponibles sur iTunes qui peut ainsi gonfler ses chiffres.

Qu'en pensez-vous?

[Photo Flickr de blakespot ]

Commenter cet article