Vent de révolte contre Apple et Steve Jobs

Publié le 10 Août 2009

ad_apple_1984.1249920629.jpgLa goutte qui semble avoir fait déborder le vase est le rejet de l'app de Google Voice pour l'iPhone (suivie, mais on s'en fout, par la lettre chassant Eric Schmidt de son conseil d'administration d'Apple ). Le terrain de fond est un mélange du mauvais caractère de Jobs, des pratiques autoritaires et monopolistes de sa boîte et de la mauvaise qualité de la couverture AT&T (réseau imposé pour l'usage de l'iPhone aux U.S.). Résultat: la blogosphère prend feu.

L'exemple est donné par deux des vedettes: Michael Arrington, patron de TechCrunch qui jette son iPhone et fait passer toutes ses activités de téléphonie mobile par Google Voice . Ça lui permet de faire ensuite basculer ses appels sur l'appareil et l'opérateur de son choix pour le reste de ses jours (ou tant que Google existera… ou n'arrêtera pas Google Voice).

Jason Calcanis, patron de Mahalo.com publie pour sa part un long article dans lequel il explique qu'après avoir switché de Microsoft à Apple et avoir dépensé beaucoup d'argent dans les produits de la firme il en a marre et part en guerre contre "le monstre anti compétition" .

Il paraît que Pedro Rojas, de gdgt.com et fondateur de Endgadget est sur la même longueur d'onde, mais je n'ai pas trouvé trace de sa gueulante.

Beaucoup s'étaient retenus pendant que Jobs était malade, mais maintenant qu'il a repris les commandes du navire ils donnent libre cours à leur colère.

Je n'ai jamais aimé l'admirable Steve Jobs (certains d'entre vous m'ont assez crucifié pour cela) et je ne suis revenu à Apple que l'année dernière en me jurant de ne participer à aucune guerre de religion. Les produits de la boîte m'enchantent. Ses pratiques monopolistiques et autoritaires me dégoûtent. L'image de la marque risque d'en prendre un coup . Mais ce qui m'intéresse là dedans c'est la montée des protestations contre une des sociétés les plus populaires de Silicon Valley et des États-Unis. Un des plus vieux fleurons de leur couronne.

Il semble bien que les entreprises vont avoir de plus en plus de mal à ignorer ce genre de mouvement dont les répercussions sont multipliées par l'internet.

Qu'en pensez-vous? En connaissez-vous d'autres?

[La célébrissime image de la pub d'Apple s'annonçant comme libératrice contre Big Brother est utilisé par Calcanis pour montrer que la situation s'est inversée. A prendre donc au second degré.]

Commenter cet article