#twtrcon: conférence sur Twitter et le business

Publié le 1 Juin 2009

mchammer-twtrcon09-jerad_hill.1243844008.jpg La conférence TWTRCON s'est tenue à San Francisco toute la journée de ce dimanche 31 mai. On y a parlé de l'utilisation de Twitter pour le marketing, pour les relations avec les clients, pour gagner de l'argent (c'était plus confus) et des bouleversements qu'il déclenche dans les grandes entreprises… entre autres.

J'ai tweeté (@transnets) "comme un maniaque" si l'on en croit @markic. Et j'y ai pris du plaisir. Je déteste bloguer live mais tweeter est autre chose. Il suffit d'attraper les meilleures formules, les meilleures idées. Et, suivant le fil de la conférence #twtrcon, j'ai re-tweeté ce que d'autres participants avaient repéré plus vite ou dit mieux que moi. Ça enrichit la couverture.

@MCHammer, le rappeur, a expliqué comment s'en servir pour promouvoir son nom comme une marque. Il ne faut surtout pas "diffuser" (broadcast) il faut établir un dialogue avec les gens et faire attention à leurs opinions. Ça paye d'être un geek et de se lancer tôt... à condition d'être "réel".

@AdventureGirl, qui partageait la scène avec lui, a expliqué que c'est moins le nombre de "followers" qu'on a qui compte que la façon dont on engage la conversation avec eux.

Conseil des deux: attention au "drunk tweeting", surtout ne tweetez pas en état d'ivresse… ça risque de vous retomber sur le nez et d'aggraver sérieusement la gueule de bois.

Parmi les phrases glanées au hasard j'ai apprécié "le meilleur marketing c'est le bouche à oreille, et c'est exactement ce que fait Twitter".

A la question "qu'y a-t-il de nouveau pour les grandes sociétés?" Jeannette Gibson, directrice des nouveaux médias pour Cisco a répondu: "les portes sont grandes ouvertes et chaque employé est un communicateur".

Parmi les démos j'ai apprécié celle de HootSuite qui est encore en bêta privé et, plus encore, celle de PeopleBrowsr qui me semble aujourd'hui l'outil le plus complet de tout ce que j'ai pu essayer… mais Loïc Le Meur m'a promis que Seesmic aurait une version web dans quinze jours.

J'ai bien aimé que la conférence se termine sur un panel de sceptiques rondement mené par Kara Swisher du Wall Street Journal.

Jeremiah Owyang @jowyang: Twitter a retenu l'attention des mass-médias mais n'est pas adopté par eux… La tendance forte c'est que le web social est global, mobile et en temps réel.

Paul Saffo, @psaffo: J'adore Twitter mais ça n'est pas le prochain Google. C'est une petite vague dans une rivière et ce qui compte c'est de trouver dans quelle direction le flot nous entraîne…  Les meilleures applications naissent de contraintes. Twitter est intéressant parce qu'il est né de la contrainte des 140 caractères. La prochaine sera un clic…

Tout le monde est d'accord pour dire que s'il est encore difficile de gagner beaucoup d'argent avec Twitter, le monde des affaires "y parviendra comme il y est parvenu avec les blogs".

Autre point d'accord: Il est trop tôt pour que Twitter s'intéresse à son business plan. La jeune société doit se concentrer sur "growth and scale" la capacité de croître et de gérer la croissance.

[Photo Flickr de MCHammer prise par Jerad Hill ... un free lance photographe qui se sert de Twitter pour faire du networking même quand il est charette sur un projet et qu'il ne peut pas sortir.]

Commenter cet article