Les médias sociaux sont mauvais vendeurs

Publié le 25 Mai 2009

lousycargreatplanter-bill_barber.1243233843.jpg Le succès des médias sociaux (type Facebook ou Twitter) se confirme tous les jours mais une toute récente enquête montre que les entreprises ont intérêt à bien réfléchir avant d’y faire de la publicité. Ça ne marche pas si fort que ça.

Les chiffres : 83% des webacteurs de 13 à 54 ans leur rendent visite (47% au moins une fois par semaine) mais moins de 5% s’en servent au moment de prendre une décision d’achat, qu’il s’agisse de voyages, de services financiers ou du choix d’un restaurant.

L’étude a été menée au mois de mars par la société Knowledge Network de Menlo Park , au cœur de la Silicon Valley. Elle révèle en outre que si les usagers supportent la pub  (63%) ils se rendent sur ce genre de site essentiellement pour « rester en contact » avec amis et famille, et pour faire de nouvelles connaissances.

Tout le raisonnement de Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook repose sur le pari inverse. "La référence de quelqu'un dans qui ils ont confiance influence plus les gens que le meilleur message télévisé. C'est le Saint Graal de la publicité," avait il declaré lors d'une remise en question de son système de publicité par les usagers .

Il a sûrement raison mais l’étude est précisément que l’on va moins sur MySpace, Bebo, Hi5 ou d’autres pour se renseigner sur notre prochain achat que pour voir la dernière photo mise en ligne par nos potes.

C’est toute la difficulté de transformer en revenu le fantastique trafic suscité par ce genre de site qui est en question.

L’étude de Knowledge Network montre pourquoi ça ne marche pas aujourd’hui.

Reste à savoir si c’est une question de déclic à trouver ou s’il ya une erreur de fond. Je me demande…

[Photo Flickr de Bill_Barber ]

Commenter cet article