L’iPhone pose des problèmes aux opérateurs

Publié le 14 Mai 2009

iphonemania-bisonblog.1242296613.jpg Paradoxe du succès, l’iPhone commence à inquiéter AT&T. En effet, les utilisateurs sont tellement gourmands en termes de bande passante (4 fois plus que ceux des autres smart phones) qu’il va falloir faire de sérieux investissements pour satisfaire la demande croissante. Leur rentabilité n’est pas totalement assurée.

AT&T a encore le monopole de distribution de l’iPhone aux Etats-Unis et le vend avec un plan permettant le transfert illimité de données.

Mais, alors que le temps consacré à surfer le web est comparable à celui passé pour consulter ou répondre à des courriels, la consommation de bande passante en est 17 fois plus importante.

Le Wall Street Journal, qui rapporte ces données, conclue qu’AT&T va devoir installer plus d’antennes . Or la fin de son contrat d’exclusivité avec Apple s’approche. L’introduction de la compétition sur ce marché ne lui permettra pas d’augmenter beaucoup ses prix.

En résumé, les opérateurs font leurs choux gras sur la voix et les SMS mais la croissance et l’excitation se trouve sur le web, maintenant que nous pouvons disposer d’un appareil permettant d’y accéder presque confortablement.

Ils vont vite vouloir augmenter les prix d’accès mobile au web, mais je doute qu’ils réduisent les marges de manœuvre confortable qu’ils s’octroient sur nos textos.

Qui parie ?

[Photo Flickr de BisonBlog ]

Commenter cet article