Ah la nicotine virtuelle réelle…

Publié le 10 Mars 2009

smokingeverywhere.1236716226.jpgMême moi j’ai du mal à y croire. Les cigarettes électroniques existent. Conçues en Chine il y a quelques années, elles sont en vente un peu partout aux Etats-Unis.

J’aurai pu m’en être rendu compte plus tôt.

Mais le plus extraordinaire est que l’administration étatsunienne responsable de la santé trouve ce vice virtuel assez dangereux pour envisager de l’interdire.

Les faits :

Smoking Everywhere , une entreprise installée en Floride, produit et vend des e-cig ou cigarettes électroniques.

Il s’agit d’un tube blanc doté d’un microprocesseur, d’un capteur (señor), d’une résistance chauffante qui, quand on aspire, vaporise une solution dans l’embout qu’on glisse entre les lèvres et allume une diode rouge à l’autre extrémité comme s’il s’agissait de la « real thing».

La nicotine en question ne contient pas de goudron (cancérigène). Les utilisateurs peuvent en varier le niveau de zéro à « high »… (N’allez pas vous faire des idées).

Légère déception : l’air des poumons ne suffit pas à fournir l’énergie voulue (peut-être une simple question de temps). Mais la batterie est fournie avec la e-cig.

La Food and Drug Administration craint qu’il ne s’agisse d’une « nouvelle drogue » et vient de déclarer « illégales » les e-cig en attendant que les producteurs leur fournissent plus d’information.

Les partisans du gadget affirment qu’il est innocent et peut être utilisé aussi bien dans les bars que les lieux de travail

Les croisés de la lutte anti-tabac lui reprochent de réintroduire une « culture de la fumée ».

Question : qu’est-ce qui se fume comme une cigarette, a la forme d’une cigarette et de la nicotine comme une cigarette, mais n’en est pas une ?

Vous avez la réponse maintenant.

Et ne me dites pas, après cela, que vous persistez dans ce mauvais travers qui consiste à opposer la dimension virtuelle à la dimension physique de ce monde étrange dans lequel nous vivons.

Ça vous perturbe ?

Commenter cet article