Macworld: la question que je me pose (et a laquelle je n’ai pas de réponse)

Publié le 5 Janvier 2009

red-3g-iphone.1231147648.jpg Toujours plein de suspense le Macworld de demain l’est doublement cette année du fait - paradoxalement - de l’absence de sa vedette historique: Steve Jobs.

Tout le monde se demande s’il fera une apparition et/ou si, pour compenser son absence comme orateur principal, la compagnie s’offrira le luxe d’une annonce importante et (de préférence) surprenante.

Je reviens d’un dîner organisé pour les journalistes européens et les quelques collègues avec lesquels j’ai pu échanger des infos sont comme moi: ils n’en ont pas. Ces conversations plus la lecture des blogs et des journaux indique cependant assez clairement qu’on essaye de réduire nos attentes. Rien de grandiose n’est prévu pour nous faire oublier Jobs.

Les nostalgiques reverront avec plaisir ces extraits sur «Les grands vidéos de Jobs 1998-2008 » et ce billet de Dan Farber sur les 25 ans du Mac comme leader de l’innovation .

Pour ce qui est du Macworld 2009, les rumeurs abondent, comme chaque année à la même date, et ceux qui n’ont pas le temps de chercher dans le détail peuvent jeter un coup d’oeil au tour d’horizon présenté par MacRumor :

- MacBook Pro de 17 pouces;

- Nouvelles versions du iMac et du MacMini avec des chipsets de NVIDIA;

- Version «in the clouds» d’iLife et d’iWork (et, j’espère une amélioration de MobileMe);

- iPhone Nano (un nouveau produit qui pourrait faire du bruit mais auquel MacRumor ne croît guère... pour ce début janvier);

- Et, pourquoi pas un Apple Tablet ou un PDA, voir un netbook ou un iPod Touch géant (annoncé pour l’automne par TechCrunch) .

Read/WriteWeb montre des photos d’iPhones rouges (et blancs).

Faute d’infos, Ars Technica a ses propres rumeurs , notamment celle d’un serveur pour gérer tous les médias de la maison, à commencer par iTunes.

La question que je me pose, face à tout cela n’est pas si Jobs apparaîtra quand même ou si son successeur accolera son nom à un nouveau produit époustouflant (les deux sont possibles et souhaitables), elle est de savoir si Apple peut faire l’économie d’une vraie surprise. La santé de Jobs inquiète, les actions d’Apple commencent à remuer beaucoup, la compétition (notamment dans le domaine des téléphones mobiles) est sévère.

Mais vous avez peut-être des idées là-dessus...

Commenter cet article