Comment expliquer que Steve Jobs renonce à MacWorld?

Publié le 17 Décembre 2008

stevejobsquestionmark.1229508515.jpgSteve Jobs ne donnera plus sa grand messe de janvier à San Francisco et ses fans en sont tristes.

Il n'y a pas qu'eux.

Apple vient d'annoncer que son CEO et co-fondateur serait remplacé pour la présentation vedette de la MacWorld Expo le 6 janvier prochain par Philip Schiller, vice-président de la compagnie. Et pour faire bonne mesure, la société de Cupertino a du même coup déclaré que ce serait sa dernière participation à cette exposition.

Un peu d'émotion d'abord: j'adore dire que je déteste Jobs (même si je n'utilise plus que des produits Apple et alors même que j'ai acheté mon premier Mac en 1984) mais je sais parfaitement que c'est un très grand bonhomme. Insupportable et génial. Ça existe.

Et puis son talent de showman, la qualité de produits qu'il aime présenter faisaient de ce rendez-vous de la première semaine de janvier une sorte de rencontre unique entre les tendances de la technologie, du business et de l'esthétique.

Sur le fond, il y a les explications officielles, les conjectures et la triste évidence.

Le communiqué annonçant la nouvelle est rédigé dans la langue de bois typique des entreprises entraînées à toujours dire que tout est génial. A l'en croire, leurs magasins et leur site suffisent pour assurer un succès croissant à la marque de la pomme.

Les conjectures vont de la santé de Jobs aux tensions qui l'opposent à IDG la société organisatrice de MacWorld, en passant par la tendance aux économies qui poussent de nombreuses entreprises de technologie à réduire leur participation aux grandes foires commel'Expo ou comme le CES (qui a lieu à Las Vegas à peu près au même moment chaque année). Vous pouvez vérifier par vous-même sur TechMeme et Google News .

La triste évidence c'est qu'il faut à Jobs des raisons impératives pour annoncer une telle décision moins d'un mois avant l'évènement alors que tout le monde craint pour sa santé et pour l'avenir de la société qu'il a créé et fait renaître.

"Indépendamment de nouvelles stratégies [évoquées dans le communiqué officiel], je n'arrive pas à concevoir une autre raison que sa santé pour que Jobs n'apparaisse pas lors du prochain MacWorld" écrit l'analyste Mark Anderson dans une lettre spéciale aux abonnés de Strategic News Service . "Certaines personnes croient qu'Apple peut continuer sans Jobs. Je pense personnellement que c'est impossible. [...] J'espère que Steve va bien mais il s'agit d'un signe inquiétant à un moment ou lui-même et la compagnie savent parfaitement que ça soulèvera des questions concernant sa santé."

En clair: ou Jobs fait une démonstration de sa pleine forme physique demain devant plusieurs équipes de télévision ou bien les spéculations concernant sa santé s'imposeront et la compagnie en souffrira gravement. Les actionsd'Apple ont déjà chuté de plusieurs points alors même que l'annonce a été faite après la fermeture de Wall Street.

Mais chacun est libre d'avoir une interprétation différente et les vôtres valent tout autant que les miennes.

J'écris ces lignes avec beaucoup plus de tristesse que je n'aurais imaginé.

Commenter cet article