iPhone 3G: j'aurais dû écouter les sceptiques

Publié le 8 Août 2008

att-sfbaycoverage-080808.1218183764.png Décidément, l'iPhone 3G n'est pas fait pour moi... mais j'en ai un.

J'ai commencé par mal vendre l'antérieur ...

Puis j'ai acheté l'appareil et signé le contrat lambda et je me retrouve avec un téléphone mobile vraiment décevant.

Côté contrat il y a, les 10 dollars de plus par mois que la version antérieure et le fait que les SMS ne sont pas inclus. Là encore, je ne peux m'en prendre qu'à moi-même, car tout cela je le savais.

En plus de mes propres bêtises, je me suis fait avoir.

Le réseau 3G d'abord. Même à San Francisco et dans la région de la Baie, il ressemble plus à une passoire qu'à un filet bien tissé. Il n'existe pas chez moi, ni dans un rayon de 2 ou 3 kilomètres. La carte que je viens de télécharger sur le site de la compagnie (et que j'avais regardé avant d'acheter) fait croire à une couverture locale mais complète. Elle ment.

Thomas Hawk (qui pense exactement la même chose et donne 5 raisons pour ne pas acheter la nouvelle version ) estime que moins de la moitié de la ville est couverte et que dans les endroits avec accès, la connexion peut-être terriblement lente.

Il est vraissemblable qu'en Europe la situation soit meilleure.

Et puis, il y a la batterie, aussi résistante qu'un vieil asthmatique au bout du rouleau. Qui s'en sert un peu pour surfer dans la journée risque fort de se retrouver incomunicado en fin d'après-midi. C'est ce qui est arrivé aujourd'hui, par exemple, à Dominique Piotet mon coauteur. Le cabinet d'analyse Gartner confirme et pense que cela pourrait être une sérieuse limitation pour son adoption par les entreprises (à côté de certains problèmes de sécurité).

Certains d'entre vous me l'avaient dit. Je sais. Je ferai plus attention la prochaine fois...

PS - pour moi qui écrit les dates sous la formes annéemoisjour (et qui ne prétend pas vivre jusqu'au siècle prochain), aujourd'hui s'écrit 080808. C'est en fait un jour d'entente cordiale puisque les trois systèmes de datation auxquels je suis exposé (l'américain, l'européen et celui qu'utilisent volontiers les geeks) écrivent la date exactement de la même façon.

Commenter cet article