D'où viennent les idées de TechCrunch?

Publié le 24 Juillet 2008

Grande vedette de Silicon Valley Michael Arrington, patron et fondateur de TechCrunch, a lancé lundi dernier une idée géniale: une tablette toute légère et bon marché avec écran multitouch (comme l'iPhone) que nous utiliserions pour nous connecter au réseau et surfer grâce à Firefox. Le tout pour 200 dollars.

Plutôt que de l'appeler "tablette TechCrunch" il propose de la baptiser "tablette Firefox". Élégant non?

Ça pourrait l'être si Arrington n'avait oublié un détail d'importance: l'idée n'est pas vraiment nouvelle. Elle a été présentée l' an dernier par Ismaël Ghalimi à l'issue de sa Conférence Office 2.0 (voir par exemple ce qu'en dit Zoliblog ).

Voici (je laisse les citations en anglais à dessein) ce qu'en a écrit Ghalimi sur son blog le 11 septembre 2007 :

The device we want to design and build, code-named Redux Model 1, is best described as a Mini Tablet. At a conceptual level, it would be similar to an over-sized iPod Touch, with no native applications at the exception of the web browser. It would be slightly thicker than an iPhone by one or two millimeters, and would be about the size of a Sony Reader (6.9" x 4.9" x 0.5"). [...] It would sport a large multi-touch screen (no keyboard), have no more than two buttons (On/Off and Home), and provide a Mini-USB port, an SD Card slot, and a 3.5 mm mini stereo audio jack. It would support WiFi (802.11 a/b/g) and Bluetooth 2.0. It would not support any cellular network directly, but could connect to one over Bluetooth.

reduxmodel1.1216882737.jpg

L'idée a évolué depuis .

Et voici ce que propose Arrington le 21 juillet 2008:

Here’s the basic idea: The machine is as thin as possible, runs low end hardware and has a single button for powering it on and off, headphone jacks, a built in camera for video, low end speakers, and a microphone. It will have Wifi, maybe one USB port, a built in battery, half a Gigabyte of RAM, a 4-Gigabyte solid state hard drive. Data input is primarily through an iPhone-like touch screen keyboard. It runs on linux and Firefox. It would be great to have it be built entirely on open source hardware, but including Skype for VOIP and video calls may be a nice touch, too (version française).

techcrunchtablet.1216882792.jpg

L'imitation est la forme la plus sincère de la flatterie... dit-on.

Dans un billet publié mercredi sur son blog IT|Redux Ghalimi affirme avec un sourire mal caché que "toute ressemblance avec le Redux Model 1 est pure coïncidence". Il en profite aussi pour partager avec Arrington les éléments les plus importants de l'expérience acquise au cours des derniers mois dans son effort pour créer la tablette en question.

Ceux que ça intéresse iront juger sur pièce.

La difficulté la plus grande tient à ce que tout ce qui est intéressant dans un appareil de ce genre se trouve dans le chipset qui intégrerait 3G, wifi, Bluetooth et GPS. Le seul qui existe est fabriqué par Qualcom qui le licencie au compte goutte car elle est en pleine bataille juridique avec Nokia. A l'inverse, aucune forme ne convient à tout le monde m'a-t-il expliqué ce matin dans ses nouveaux bureaux de Monolab|Incubator .

L'idée la plus intéressante - celle qui sera au coeur de la Redux Model 1... l'an prochain - est qu'au lieu d'essayer de résoudre tous les problèmes inhérents à la construction d'un tel appareil (il les explique dans son billet), il est infiniment plus astucieux de le concevoir comme une coquille construite autour du chipset qui résout les problèmes techniques les plus importants et qu'il appelle un Central Networking Unit ou CNU.

La référence en la matière est le modu qui donne lieu à la fois au plus petit mobile du monde et peut être repris comme module dans des appareils plus gros. Ça permet à chacun d'avoir les fonctionnalités voulues dans l'appareil le mieux adapté à leurs besoins. Ils peuvent même passer le CNU d'une coquille à une autre.

Voilà qui devrait ouvrir des portes intéressantes pour les ultra mobiles.

Qu'en dites-vous?

Commenter cet article