Idiot! Ou l'iPhone et moi

Publié le 19 Juillet 2008

phonemadness-swansea.1216434016.jpg L'histoire est toute simple... et toute bête.

Comme tout être à peu près normal et pas très raisonnable, j'ai "envie" d'un iPhone 3G. Le prétexte est que la connexion au web est tellement lente sur le réseau Edge que je m'en sers peu. Sur 3G ça doit être différent. Non?

Mais pour céder à ce caprice il faut une meilleure justification. Vendre l'ancien par exemple.

A quel prix? Rapide calcul de tête: si le nouveau coûte 200 dollars (j'ai déjà un compte sur AT&T), je devrais pouvoir vendre le mien 100. 120 peut-être.... il faudrait que je regarde sur eBay.

Ça c'est ce que je me suis dit au début de la semaine. Je n'ai pas regardé. Pas vraiment raisonnable. Puis, hier, j'ai vu celui de Dominique Piotet (l'ami avec lequel j'ai écrit Comment le web change le monde). Tout noir. Vraiment pas mal.

L'envie me reprend.

J'en parle ce matin avec une amie espagnole qui me dit que ça l'intéresse. Mais je n'irai en Espagne qu'en octobre. Elle risque d'avoir changé d'avis. Et... c'est bien loin octobre.

Là dessus je reçois deux jeunes entrepreneurs français venus me parler de leur start-up. Au moment où ils partent je dis en rigolant que je vendrais bien mon iPhone. Combien? demandent-ils? Je donne mon prix. L'intéressé fait la fine bouche. Part. Revient sur ses pas. Sonne et me dit, mon copain m'a convaincu, je prends

Comme toujours dans un cas comme ça je me suis dit que le prix devait être trop bas. Fallait-il demander 150 dollars?

Trop tard pour faire marche arrière ou même pour vérifier le prix et risquer d'avoir envie d'en changer. Ça ne se fait pas.

Je retire donc ma carte SIM et leur file l'engin avec un sentiment un peu étrange... mais ça arrive.

Je me refuse à aller faire un tour sur eBay (inutile de se donner des aigreurs d'estomac pour rien) mais, je finis par céder et découvre que le même iPHone que l'iPhone que je viens de céder est en vente pour des prix allant de plus de 200 dollars à plus de 400 dollars. Grrrrr.

Et maintenant je viens de découvrir ce billet de David Gallagher sur Bits, le blog du New York Times: il y a toute une industrie du recyclage des vieux iPhones. A ces prix là. Re grrrrr.

J'oubliais de dire que j'ai appelé tous les magasins dans lesquels l'iPhone 3G est vendu dans mon coin. Il n'est disponible nulle part.

Idiot, je vous dis.

C'est bien de moi que je parle...

PS - Contrairement à une habitude qui fait souvent sourire (vous avez assez rigolé sur mon compte pour aujourd'hui) je ne veux pas savoir ce que vous pensez de cette histoire. Vos commentaires ne m'intéressent pas. Je ne les lirai pas. Na! (Menteur...)

[Photo Flickr de Swansea Photographer ]

Commenter cet article