Facebook rebelle, CC, carte d'identité online et laptops light

Publié le 24 Juin 2008

Voici ce que je trouve quand j'émerge (à grand peine) de mes quelques jours de vacances....

Facebook sert aussi les rebelles. Au Nicaragua le gouvernement de l'ex-révolutionnaire Daniel Ortega ayant fait interdire deux petits partis dont l'un créé par Dora María Téllez, une ex commandante sandiniste, celle-ci a fait une grève de la faim. Pour la soutenir quelques milliers de jeunes ont organisé leur mouvement grâce à un groupe créé sur Facebook. Ils sont parvenus à réunir 4.000 personnes dans la rue, ce qui est pas mal pour un pays dans lequel la pénétration de l'internet est inférieure à 3%. Le Miami Herald nous met sur la piste . Cette forme d'organisation est limitée aux étudiants et aux secteurs aisés mais Luciana Chamorro, une des organisatrices) rappelle que "Nous les jeunes, nous sommes déjà organisés sur le net grâce aux sites de réseaux sociaux et à la messagerie instantanée. C'est donc naturel d'utiliser l'internet pour mobiliser les gens".

Qui utilise Creative Commons? Rien de mieux pour se faire une idée du succès (et des limites) de cette forme ouverte de protection des droits des auteurs et de partage des contenus intellectuels et artistiques que de consulter la base de données créée par la Fondation CC . Plutôt bien faite, elle est construite sur un wiki, ce qui permet à chacun/e de rajouter les exemples qu'il ou elle connaît, les catégories qui manquent. Vous trouverez plus de détails dans cet article de Read/WriteWeb , notamment une référence à la liste des "sites d'images en mouvement" qui l'appliquent.

Une carte d'identité pour le net. C'est ce que cherchent à promouvoir quelques gros (Google, Microsoft, Oracle, Paypal qui appartient à eBay et d'autres) réunis dans la Information Card Foundation . Il s'agit de remplacer les identifiants multiples par une carte numérique dont la sécurité est assurée par un tiers. Cela devrait aussi contribuer à réduire le phishing, nous explique News.com . La technologie existe, il ne reste plus qu'à convaincre les sites de l'adopter... ça risque de prendre du temps.

1,5 kg... +/-. Si ça vous chatouille, lisez ce court article de comparaison des laptops ultra légers (et ultra chers) qui font la compétition au MacBook Air (qui n'a plus la palme).

Commenter cet article