iPhone 3G: raison et envie

Publié le 11 Juin 2008

3giphonelocked.1213164704.jpg Je reviens brièvement sur le modèle économique de l'iPhone 3G avec deux précisions qui modifient l'analyse faite à chaud hier:

La première tient aux détails du contrat que signeront les acheteurs. Ils viennent d'être précisés dans un mémo interne d'AT&T qui circule sur le web (sur Gizmodo et sur BoyGeniusReport , entre autres).

En clair: L'appareil sera activé sur le lieu de la vente où il faudra prendre un abonnement de deux ans. Il ne pourra être retourné qu'au même endroit (dans un délai de 30 jours). Il s'agit de refroidir tous ceux qui ont espéré - comme je l'ai laissé entendre hier - que la réduction de prix serait une aubaine pour ceux qui voudraient le modifier pour l'utiliser avec d'autres compagnies.

La disposition vaut pour la Grande Bretagne et, semble-t-il pour la France et l'Espagne, entre autres.

La raison conseillerait donc de s'abstenir...

Le second point concerne l'impact de la réduction du prix de vente de l'appareil accompagnée d'une augmentation du coût mensuel de l'abonnement.

MG Siegler rappelle sur VentureBeat que les gens n'achètent pas beaucoup d'ampoules fluorescentes qui consomment beaucoup moins d'électricité mais coûtent un peu plus cher à l'achat. Il en conclue que "Appel et AT&T vendront beaucoup plus d'iPhones a 199$ qu'à 399$ même si l'appareil leur coûtera vraisemblablement plus cher sur le long terme".

S'en rendre compte est une bonne chose précise-t-il mais "    la plupart des consommateurs ne s'en rendront pas compte et ne se soucient pas de s'en rendre compte".  C'est un téléphone génial et c'est ça qui compte.

L'argument est confirmé par des exemples concrets et un raisonnement solide. Mais l'envie risque d'être la plus forte...

Qu'en pensez-vous?

[Illustration trouvée sur CNet.co.uk]

Commenter cet article