Usages étranges et réactions dangereuses

Publié le 31 Mai 2008

Le plus grand portrait du monde (et de l'histoire) vient d'être réalisé par un artiste suédois. Erik Nordenankar a confié une valise bourrée de systèmes GPS à DHL, entreprise de messagerie, avec pour mission de la promener autour du monde en suivant un itinéraire très précis dessiné par lui-même.

La valise s'est baladée sur 110.664km enregistrant à chaque instant l'endroit où elle se trouvait. A son retour il a suffi à Erik de télécharger sur son ordinateur les données collectées.

Voici le résultat: le portrait d'Erik sur une carte du monde.

biggestdrawinginteworld.1212269458.jpg

Les infos se trouvent sur thebiggestdrawingintheworld .

Gizmodo trouve ça génial et le Guardian reconnaît qu'il pourrait s'agir d'un montage .

Un mauvais usage du web nous est donné par ce couple allemand qui a mis son enfant de huit mois aux enchères sur eBay avec pour annonce: "Je mets en vente mon bébé presque neuf parce qu'il pleure trop". Arrêtée par la police, la mère jure qu'il s'agissait d'une blague.

Souvent étrange, utilisée parfois à des fins criminelles, la dimension virtuelle continue à désorienter trop de gens et à faire peur.

Mais parfois les réactions sont bien plus dangereuses que les actions incriminées. C'est ainsi que FaceParty, un site britannique de réseaux sociaux a éliminé d'un coup de "delete" tous les usagers de plus de 36 ans au motif que les délinquants sexuels sont plus nombreux chez les gens ayant passé cet âge.

Ceux qui, un peu partout dans le monde, voient dans l'internet "un des principaux moteurs" de la menace terroriste (la commission du Sénat des États-Unis pour la sécurité interne, par exemple ) et veulent le contrôler, fonctionnent exactement sur la même logique. Mais en plus d'être ridicules, ils sont dangereux.

Commenter cet article