Réunir les conversations avec FriendFeed

Publié le 12 Mai 2008

Les blogs ne sont que des instruments imparfaits de communication. Malgré les commentaires qui parquent une rupture substantielle avec les pratiques traditionnelles, le (ou les) blogueur/s conserve/nt un quasi monopole du discours.

C’est en outre un mauvais outil de gestion des connaissances dans la mesure où son organisation temporelle et la classification très approximative par «catégories» ne permettent pas de retrouver facilement des notes écrites quelques mois plus tôt. Pour cela il faut le doubler d’une structure "wiki" comme le fait (entre autres) SocialText .

A tout ceci il faut ajouter, maintenant que nous y avons pris goût, le désir de vraies conversations... Ce que Twitter offre avec le succès qu’on sait.

Après avoir essayé divers systèmes je propose la palette suivante.

Je continuerai sur Transnets à bloguer comme je le fais depuis près de quatre ans déjà. Vous connaissez le ton, les manies, les faiblesses, les manques, les lubies... et vous savez que c’est souvent long, que j’essaye de réfléchir avant d’écrire. Ça n’a pas que des mérites.

Pour signaler les phases, les faits que je rencontre dans mes navigations quotidiennes, dans mes conversations, dans mes rencontres, j’utilise un peu Twitter (twitter.com/transnets ) et surtout Tumblr (transnets.tumblr.com ) que j’apprécie de plus en plus pour sa facilité d’utilisation (voir ce billet ). Et je continuerai à signaler certains articles sur Delicious (ils apparaissent sur la colonne de droite de Transnets).

Chaque outil à son usage (je crois que je pourrais même l’expliquer).

Mais, tout cela semble condamener à la dispersion.

Tumblr permet de garder un œil sur le blog, mais le plus complet est FriendFeed (friendfeed.com/transnets ) sur lequel on peut à la fois réunir tous ces flux et y répondre. C’est un outil merveilleux pour suivre l’ensemble de ce qu’une personne dit ou publie. Je ne m’en sers que pour parler des sujets que j’aborde sur Transnets vous ne serez donc pas inondés d’informations.

Vous pouvez vous abonner aux flux RSS de votre choix et participer aux conversations qui vous intéressent.

J'ai poussé un peu loin le bouchon pour voir tout ce qu'on pouvait faire à l'heure de la conversation-reine. Mais, ce que j’apprécie là-dedans c’est de pouvoir choisir l’outil qui me convient le plus. Et vous ?

Commenter cet article