Tumblr et les microblogs

Publié le 5 Mai 2008

conversationssilhouettes-b_d_solis.1209967848.jpg A mi chemin entre Twitter et les blogs classiques, Tumblr ouvre d’intéressantes possibilités d’expression online.

Mise en page et mise en ligne sont réduites à leur expression la plus simple. Mais c’est efficace et ça marche bien. On peut poster ou consulter depuis son mobile, l’iPhone en particulier.

A la différence de Twitter il n’y a pas de limitation du nombre de caractères (ce qui me permet d’aller plus vite quand je veux signaler quelque chose car, c’est bien connu: faire court prend du temps).

En cliquant sur une simple icône, on peut mettre en ligne du texte, des images, de la vidéo, des citations, etc.

Un tumblelog est un blog qui privilégie l’expression courte, se plaît à ajouter des images et des citations, retrouve un peu de la nervosité des premiers blogs. Un des plus connus (le premier en fait) s’appelle Anarchaia et vaut bien une visite.

Un Tumblet est un bouton inséré à la barre de navigation de Firefox, par exemple, qui permet de poster instantanément une phrase trouvée au détour d’un site, ou une idée qui vous passe par la tête alors que vous naviguez, sans oublier bien sûr les superbes photos que vous avez mises en ligne sur Flickr (ou que vous y découvrez).

Le contenu peut-être intégré à un autre blog et, à l’inverse, il est très facile d’ajouter des flux RSS sur Tumblr.

J’ai donc ouvert un Tumblelog pour Transnets sur lequel vous pouvez suivre ce que je trouve d’intéressant dans mes navigations (certaines citations notamment) mais à propos de quoi je n’ai pas le temps de bloguer. Un fil RSS insère à mesure que je les écris, la première phrase des billets que vous lisez ici.

Je dis depuis longtemps qu’il faut marier blogs et wikis (comme le font SocialText et et d’autres) car cela permet d’ajouter la profondeur à l’organisation chronologique (la timelessness a la timeliness). Cela ne vaut en fait que pour certains blogs dont le contenu mériterait d’être organisé sous forme de base de données.

L’engouement pour Twitter (dont les messages sont limités à 140 caractères) montre que nous avons surtout besoin de conversations plus rapides, peut-être plus légères... Mais Twitter est presque caricatural dans sa brièveté... d’où l’intérêt de Tumblr... qui me semble mieux correspondre à ce qu’on peut entendre par «microblog».

Allez-donc voir. Et dites-nous ce que vous en pensez.

[Image Flickr de b_d_solis ]

Commenter cet article