Facebook: dé-friender?

Publié le 22 Avril 2008

Comme beaucoup, j’ai commis l’erreur d’accepter trop de friends sur Facebook. Au point que le réseau social en question a perdu de son utilité pour moi.

J’ai envisagé le suicide - l’élimination de mon profil - et même une proposition de suicide collectif... dont j’ai vite reconnu que même virtuel, il avait peu de chances d’être mené à bien par un nombre suffisant de personnes. Et puis, après tout pourquoi? Facebook a bien d’avantages... chacun doit y trouver ce qui lui convient.

Aujourd’hui j’envisage de « dé-friender » en masse.

Un petit mot d’explication s’impose. Le succès de Facebook s’est traduit par la transformation du mot «friend», ami en anglais, en «to friend» accepter une relation de «friend» sur Facebook.

Il faut sans doute remettre en question certaines conceptions de l’amitié, de ce qu’est un/e ami/e, les assouplir, les élargir.

Il faut peut-être aussi, réviser nos listes, élaguer, dé-friender (cette fois-ci je ne me battrais pas sur ce néologisme brutal).

Sincèrement, je ne sais pas. Je sais seulement que beaucoup d’entre nous se posent la question.

Alors discutons en...

Comment faites-vous pour vous y retrouver?

Quelles solutions pratiquez-vous, recommandez-vous?

PS - Facebook vient de publier un guide du marketing viral dont vous trouverez la piste ici . Je n’en suis pas là mais cela peut intéresser certains d’entre vous.

Commenter cet article