Transnets: en espagnol, en livre et sur Twitter

Publié le 15 Avril 2008

Transnets (son contenu) prend de multiples formes et c’est plutôt marrant d’en parler en même temps (tout ça pour dire qu’on peut et qu’on doit parler des TIC aussi sous forme de livre que de blog ou de microblog).

En vrac:

Depuis aujourd’hui Transnets est publié en espagnol par Soitu.es un site d’information sans correspondant papier (un peu, pas exactement, comme Rue89) dirigé par Gumersindo Lafuente qui avait fait du site d’ElMundo.es le plus visité des sites de news en Espagne. Je me réjouis de cette nouvelle collaboration qui s’ajoute à mes chroniques hebdomadaires publiées sur Ciberpaís , le supplément techno d’El País.

Je suis à Paris avec Dominique Piotet pour la présentation de notre livre Comment le web change le monde, l’alchimie des multitudes .

Vous trouverez quelques bonnes feuilles sur le site de l’Atelier , de la BNP-Paribas. Nous intervenons à la FNAC Odéon le vendredi 18 avril à 18h et à la librairie Decitre de La Part Dieu (Lyon) le lundi 21 à 17h30. Ceux que ça intéressent peuvent voir une interview menée par Natacha Quester-Séméon sur Mémoire Vive et, très bientôt sur le site de L’Atelier des médias l’émission de Philippe Couve sur RFI.

Enfin, ça fait un moment que je voulais signaler que j’ai ouvert un fil Transnets sur Twitter (et sur FriendFeed ). Je ne m’en sers pas pour décrire le moindre de mes faits et gestes, loin de là, mais pour signaler articles et nouvelles qui me semblent mériter votre attention et sur lesquels je n’ai pas encore écrit de billet. Je l’utiliserai aussi pour donner quelques indications sur les conférences auxquelles j’assiste ou je participe. Vous pouvez vous abonner sans craindre, je n’ai pas l’intention de vous innonder de Tweets (les billets de Twitter qui sont limités à 140 caractères).

J’ai manifesté assez tôt un peu d’intérêt et pas mal de réserves sur Twitter. Je me suis probablement trompé. Il s’agit d’un mode de communication extrêmement utile dans certaines circonstances, pour certains groupes, à condition de bien savoir en moduler l’utilisation. D’où la décision de le pratiquer plus pour le mieux comprendre.

Je sais que beaucoup d’entre vous s’en servent souvent. Faites-nous donc part de vos expérience, dites-nous ce que vous en pensez...

Commenter cet article