Blogs et capital-risqueurs

Publié le 30 Mars 2008

Dans la suite de ce récent billet, sur la valeur des blogs, je trouve fascinante la discussion organisée par Saul Hansell sur Bits, le blog technologie du New York Times (à ne pas manquer si vous vous intéressez de près au sujet).

Il a simplement téléphoné séparément (la discussion est donc asynchrone) à Michael Arrington le patron de TechCrunch et à Rafat Ali et Nathan Richardson le fondateur et le nouveau patron de PaidContent .

Ali et Richardson se limitent aux faits quand ils bloguent mais cherchent une qualité d'information qui leur permet de jouer dans la catégorie des médias professionnels.

Arrington est pour une bonne dose de coups de cœur et de coups de gueule ce qui fait, selon lui, la différence et justifie que les lecteurs fassent attention à ce qu'il écrit.

Je pense personnellement que l'opinion, le point de vue sont autant de filtres qui permettent de s'y retrouver plus clairement dans l'excès d'information.

Leur discussion vaut vraiment la peine mais n'a pas grand-chose à voir avec les blogs. Il s'agit d'attirer de l'argent des capital-risqueurs. Arrington semble se démarquer, mais je persiste à penser que les deux initiatives sont en fait deux versions de ce que des entreprises peuvent faire online en adaptant la technologie de publication des blogs. Ce ne sont pas des blogs pour autant.

Mais peut-être faut-il inventer un autre terme?

Des idées?

Commenter cet article