Reformater... l'aventure

Publié le 9 Mars 2008

Après un an et demi de bons et loyaux services mon Dell XPS a exigé une petite toilette à laquelle j'ai décidé de procéder vendredi. Nous sommes dimanche matin et je suis loin d'avoir terminé.

Le bon côté d'abord. J'ai soigneusement gardé une copie de tous mes documents sur un disque externe. A cela j'ai ajouté une copie des programmes téléchargés sur le web dont certains ne sont pas accessibles deux fois. Je me suis fait aussi un petit guide de certains détails de la marche à suiver avec une liste des boutons sur mon navigateur et des programmes que je voulais réinstaller. Plutôt que de l'imprimer, je l'ai mis en Google Docs (en compagnie d'une poignée d'autres documents indispensables), pour pouvoir les consulter d'un autre ordinateur en cas de difficulté. De la vertu des données et des applications “dans les nuages”.

Puis j'ai téléphoné à Dell pour vérifier que je ne faisais pas de grosse bêtise. Type super efficace et gentil qui m'a conseillé de faire revenir la machine à l'état dans lequel elle était quand je l'ai reçue plutôt que de reformater. Plus simple. Plus rapide. Il est resté en ligne pendant que je le faisais. Ça m'a fait gagner une demi journée. Super service client.

Après cela il fallait réinstaller les programmes un à un.

Le moins bon côté: malgré un abonnement à jour à l'antivirus et au parefeu MacAfee, le site a systématiquement refusé de me les laisser télécharger. Contacté par chat, le service après-vente m'a renvoyé sur le service technique... qui m'a ensuite renvoyé trois fois sur... le service technique, jusqu'à ce que je tombe sur quelqu'un capable de m'aider, fort gentiment. Leur site est vraiment mal foutu. Il refuse d'obtempérer sans donner d'explications et leur “technicien virtuel” (un programme qui ausculte la machine) ne semble pas comprendre grand chose.

L'aventure enfin: j'ai décidé de profiter de l'occasion pour passer à OpenOffice . La suite comprend tout ce dont j'ai besoin pour Word, Excel et PowerPoint (qui s'appellent Writer, Calc et Impress).

Ça a commencé par m'énerver. Tous les petits trucs que je fais des milliers de fois par jour sont différents. Au bout de cinq minutes, j'étais décidé à revenir sur mes bonnes intentions. Un déjeuner intervenu à temps m'a permis de comprendre que ma mauvais humeur se devait plus à ma paresse (refus de s'adapter) qu'à la qualité de la suite. Je continue donc. Je vous tiendrai au courant si j'ai des difficultés ou si je fais des découvertes merveilleuses. Les conseils sont les bien venus.

Je crois quand même que je vais garder Outlook qui me sert de pivot pour tout ce qui est calendrier, contacts, synchronisation avec mon iPhone, etc. et dont j'ai déjà dit que je le trouvais un excellent programme.

En fait, tout s'est plutôt bien passé jusqu'ici même si ça prend un temps fou. Cela tient au grand nombre de programmes que j'utilise et à la multiplicité des shortcuts que j'ai installé un peu partout.

Le paradoxe ironique c'est que je paye le fait de m'être vraiment “approprié” de ma machine et de tous ces logiciels que je personnalise autant que je peux.

Au total, l'expérience s'est révélée angoissante (avant de commencer), mais moins problématique que prévu. Y ajouter une petite dose d'aventure me la même rendue sympathique (malgré le temps perdu).

Je suis sûr que vous avez plein de conseils et d'anecdotes drôles ou dramatiques à partager... n'hésitez pas.

Commenter cet article