Silicon Valley: optimisme prudent

Publié le 23 Janvier 2008

Alors que le reste du monde s'angoisse Silicon Valley demeure apparemment sûre d'elle-même.

J'en veux pour témoins deux citations prises ces derniers jours dans le San Jose Mercury:

John Chambers, CEO de Cisco a déclaré "la plupart des gens du monde des affaires auxquels je parle sentent que nous allons connaître un atterrissage en douceur. J'ai tendance à être prudemment optimiste".

"Silicon Valley est en meilleure forme que l'économie des États-Unis. Mon analyse d'ensemble est que l'économie de la Valley sortira de tout ceci pratiquement indemne," a déclaré John Shoven directeur du Stanford Institute for Economic Policy Research au même journal qui constate une "déconnexion presque surréelle" entre les frissons qui s'emparent du reste du pays et l'optimisme local.

Avant de revenir sur ce surprenant enthousiasme qui mérite qu'on s'y arrête je voudrai quand même signaler qu'en quelques jours:

Il faut écouter le raisonnement des optimistes avant de trancher. J'y reviens de suite.

Commenter cet article