Surprises du CES, et une Provoq

Publié le 10 Janvier 2008

cadillacprovoq-autoblog.1199937259.jpg Par Dominique Piotet

Une fois n’est pas coutume, les nouveautés du CES viennent de là où on ne les attendait pas. Les habitués – grands constructeurs notamment - n’avaient pas grand-chose à dire cette année.

Rien de rien chez Microsoft, à part le départ de Bill Gates à la retraite, qui a suscité rires (voir la vidéo, mentionnée dans le billet de Francis ) et pas mal d’émotion.

Rien, ou pas grand-chose, chez Intel dont on attendait pourtant quelques annonces du côté Wimax. Non, juste un joli show à l’Américaine, avec réalité augmentée, un peu d’intelligence artificielle, et de la navigation en 3D.

Bref, du déjà-vu. Et rien non plus du côté des grands constructeurs, comme Panasonic par exemple qui annonce quand même le plus grand écran le plus grand du monde: 150 pouces, soit près de 4 mètres de diagonale. Impressionnant. Sauf qu’il vous faudra casser les murs de votre maison pour le faire entrer. Et sûrement vote tirelire.

Au total : rien du côté logiciel, rien du côté hardware, rien du côté électronique grand public.

Un CES de consolidation dit-on pour se consoler d’avoir fait le voyage jusqu’à Las Vegas.

Pour se surprendre, il fallait en fait regarder du côté des nouveaux venus.

D’abord, le câblo-opérateur Comcast. Vous le savez, les États-Unis sont mal équipés en haut débit. C’est très cher, de mauvaise qualité, et au maximum à 16 Mops… La préhistoire à côté ce que vous avez la chance d’avoir en France. Ça pourrait changer. Pour sa première apparition au CES, Comcast annonce le 100 Mops pour tous d’ici la fin de l’année.

Ils appellent cela Comcast 3.0…et le Wideband . En France, on appelle simplement cela Internet depuis quelques années, mais on ne va pas bouder notre plaisir. On attend juste de voir les prix. Car, de ce côté : motus.

Comcast annonce aussi la mort du fameux décodeur, la petite boîte qui vous connecte aux très nombreuses chaînes de télévision du câble. Elle est désormais ouverte, disponible pour tous les constructeurs qui veulent l’intégrer à leur appareil (téléviseur, console de jeux….) et pour ceux qui souhaitent faire des développements dessus.

Une autre surprise provenait de General Motors, le plus grand constructeur d’automobile américain, et deuxième mondial (après Toyota).

Officiellement présent pour la première fois, Rick Wagoner, le patron a expliqué qu’une voiture, c’est de plus en plus d’électronique grand public : le GPS, le DVD, la radio satellite bien sûr. Mais aussi la communication.

Il a vanté le système OnStar, qui permet aux conducteurs des voitures de la marque de se faire aider en cas d'accident, de trouver sa route ou leur véhicule quand il a été volé. Il paraît que les clients qui ont essayé en redemandent.

Final en point d'orgue, Wagoner a introduit la Cadillac Provoq qui marche avec des piles à combustible - c’est la première fois qu’un prototype de voiture est dévoilé au CES. Ça leur fait mal, mais les constructeurs américains savent bien qu'ils vont devoir produire des voitures plus vertes. Celle-là à du chien, en tout cas, et l’on a bien envie de la voire sur nos routes.

[La photo provient d'Autoblog . Pour des infos détaillés sur les gadgets les plus intéressants, reportez-vous à l'excellente couverture d'Hubert et d'Éliane sur Ubergizmo ]

Dominique Piotet a déjà écrit sur Transnets . Certains le connaissent grâce à son émission hebdomadaire sur BFM. Il est aussi le responsable de L'Atelier-US et de la cellule Innovation et nouvelles technologies de BNP-Paribas. C'est avec lui que j'ecris ce livre qui devrait bientôt… voir le jour. Pas de questions s'il vous plaît... Je vous en parle dès que c'est bouclé.

Commenter cet article