Les usagers sont écoutés, parfois

Publié le 27 Novembre 2007

Après plusieurs mois de protestations des usagers, Google a changé les termes du contrat régissant les documents que nous rédigeons sur son site (Terms of Service). Il faut dire que la société qui prétend ne pas vouloir faire le mal avait commencé par affirmer qu'elle avait le droit d'utiliser gratuitement le contenu généré par les usagers dans le monde entier pour "afficher, distribuer et promouvoir les services de Google'. Après plusieurs modifications, la société affirme maintenant que vos Google Docs peuvent 'si tel est votre choix, être lus, utilisés et redistribués par des gens que vous connaissez ou, à nouveau si tel est votre choix, par des gens que vous ne connaissez pas." Ars Tecnica souligne avec plaisir que toute utilisation (sharing) ne peut avoir lieu qu'après une décision du webonaute. Il ajoute qu'AT&T et Verizon ont déjà modifié leurs propres Terms of Service après des protestations similaires de leurs clients. Ceci rejoint certaines des discussions engagées autour de deux de mes billets les plus récents sur d'éventuelles actions des utilisateurs, pour boycotter la FNAC ou pour se faire entendre par certains commerçants . Avez-vous d'autres exemples?

Commenter cet article