Kindle: au soleil comme au lit

Publié le 22 Novembre 2007

Aujourd'hui j'ai fait joujou avec mon Kindle , le bouquineur d'Amazon (voir aussi ce billet ). Impressions:

Très agréable au lit. J'ai fait l'essai avec Tree of Smoke un roman récent sur les années soixante, guerre du Vietnam etc. que j'hésite à acheter. Cool de pour voir se faire une idée tranquillement. Le Kindle se lit au pieu avec autant de lumière qu'un livre normal, mais pas moins. Lire sans avoir à tourner les pages est un sport délicieux. Le passage de l'une à l'autre se fait par une sorte d'écran noir souvent critiqué mais qui passe très vite (beaucoup plus vite que quand on tourne la page d'un livre en papier).

Superbe au soleil. Il faisait beau sur San Francisco aujourd'hui, j'ai donc pu l'essayer en pleine lumière à midi. Aucun problème. A côté, l'écran de mon mobile était totalement gris.

Parcourir le San Jose Mercury News s'est révélé plus agréable que prévu. J'ai trouvé assez facilement cinq ou six articles qui m'intéressaient et j'ai feuilleté tous les titres. Je maintiens quand même que la navigation est un problème. La plus grosse limite reste le prix demandé pour lire un quotidien (15 dollars par mois) qui est téléchargé automatiquement le matin mais n'est pas mis à jour par la suite, et que je peux trouver gratuitement sur le web.

Deux réserves sur l'objet lui-même: il est difficile de le tenir sans appuyer involontairement sur les touches de navigation (page suivante ou précédente). On s'y fait mais il manque une ou deux zones neutres pour bien le saisir. Malgré ces touches qui se trouvent des deux côtés, l'appareil a été conçu pour les droitiers: la roulette de navigation est à droite et le "volume" est plus épais (donc plus facile à saisir) du côté gauche.

Ma conclusion du jour: une des bonnes idées d'Amazon, c'est que l'objet ne ressemble pas du tout à un ordinateur. C'est simple et on apprend à le manier très vite. On peut faire sûrement plus de choses avec un nano ordinateur comme l'EEE d'Asus (j'en meure d'envie aussi), mais cela ne remplace pas un objet spécialement conçu pour lire.

En faisant le tour des blogs j'apprends qu'Amazon (qui ne dit pas combien elle en avait en stock) a tout vendu en 5h30. Les commandes s'entassent. Dans l'après midi du deuxième jour on pouvait lire que les prochains seraient disponibles le 29 novembre. En fin de journée il fallait attendre jusqu'au 3 décembre…

On dirait qu'un bouquineur à peu près bien conçu intéresse beaucoup de monde. Je me demande combien le retourneront après l'avoir essayé pendant quelques jours comme c'est courant aux États-Unis.

[Pst… je promets de parler d'autre chose dans mon prochain billet ;-)]

Commenter cet article