L'internet mobile selon Intel

Publié le 21 Septembre 2007

Après tant de conférences "web 2.0" je me suis offert une rafraîchissante promenade dans le monde réel des TIC: le forum organisé par Intel pour les développeurs . Consacrée aux questions de "mobilité" la journée de mercredi s'est révélée fascinante. Voilà des gens qui se préoccupent de produire les appareils qui nous permettront à tout moment et en tout lieu de nous connecter au web participatif.

intelmobilityphone-justampblogspot.1190340824.jpg La relation entre les deux mondes est compliquée. 25% du trafic sur l'internet est maintenant dû au social networking (socialisation réticulaire) mais la presque totalité de ces échanges se font à partir de PC alors que moins de 40% des personnes ayant un téléphone mobile avec accès à l'internet s'en servent pour ça.

Tels sont les chiffres avancés par Anand Chandrasekher, vice président d'Intel responsable du groupe "ultra mobilité". Comme a son habitude le plus gros fabriquant de microprocesseurs promet des performances accrues, mais comme il a commence à le faire avec Centrino il s'attaque aussi à en réduire la taille et la consommation en énergie ce qui les rend utilisable sur des appareils chaque jour plus petits. Plus important encore, toujours dans la ligne Centrino, après avoir intégré la possibilité de se connecter au réseau WiFi dans ses chips il promet d'ajouter dès l'an prochain celle d'accéder à WiMax la technologie de communication sans fil sur des grandes distances.

Intel vise en fait à promouvoir un type de gadgets qui se situe entre les téléphones et les PC Ultra mobile (UMPC) –comme le Foleo dont la production a récemment été interrompue.

Ultra portables ces Mobile Internet Devices (MID) permettent l'accès à haut débit à l'internet. On peut y voir des films ou des programmes télé en direct et les écrans sont plus généreux que ceux des téléphones mobiles d'aujourd'hui. Ils peuvent être très fins mais les écrans sont à peu près de la taille d'un petit livre de poche. Les claviers sont plus grands que ceux du Blackberry ou du Treo mais en pratique ils ne sont utilisables qu'avec les pouces (ou les annulaires). Difficile de vraiment travailler avec.

Chandrasekher a présenté un appareil qui ressemble à s'y méprendre à un iPhone dégingandé d'environ 25 cm de long. Ça donne un super écran. En position horizontale il permet de voir des films sur écran panoramique ou d'écrire grâce à l'apparition d'un clavier sensible au toucher à chaque extrémité. A la verticale il peut servir de téléphone. Il promet qu'on pourra y stocker toutes les informations dont nous avons besoin. Un objet séduisant… et bizarre.

[Photo trouvée sur "Just another mobile phone blog" ]

Commenter cet article