Pas d'accès! Pauvre de moi

Publié le 31 Juillet 2007

Hier soir, au moment où je me préparais à mettre un billet en ligne, je me suis retrouvé sans connexion. Il était tard. J'étais fatigué. Un grand nombre d'entre vous sont en vacances. J'ai donc décidé de remettre au lendemain ce que je ne pouvais pas faire hier.

Réveil à 6h. Même topo. Je vérifie tout. Déconnexion du modem. Déconnexion du router. Redémarrage de l'ordi. Rien.

J'appelle AT&T la compagnie dont je dépends. Et dois expliquer mon cas à un ordinateur qui, pour une fois, comprends ce que je lui dis et me met en contact avec une charmante jeune (j'imagine au timbre de la voix) Sarah qui me fait essayer plusieurs "trucs"… mais ne sait pas utiliser Firefox. Sa gentillesse n'y peut rien. Aucun résultat.

Nous sommes brièvement interrompus par un appel de la télé canadienne qui me demande un papier… que je ne peux pas faire faute de connexion.

Sarah me met alors en contact avec un technicien qui peut vérifier si la connexion est bonne sans bouger de son bunker. Au bout de deux minutes le type, il s'appelle Ron, dont l'autorité m'a tout de suite inspiré confiance (comme quoi…) me dit: "A mon avis, c'est votre modem qui ne va pas". J'avais dû préalablement avouer que c'était un modèle assez ancien ce qui lui avait fait lever les bras au ciel (j'imagine) et m'avait valu un: "Oh mais il n'y a plus de garantie là-dessus!" Pas vraiment méprisant mais… le ton quand même…

Il m'a alors demandé si j'avais un Best Buy près de chez moi et m'a conseillé d'y courir pour acheter le nouveau modem ATT-Yahoo avec lequel, pensait-il, je n'aurais plus de souci.

Je cours. Trop tôt. J'attends. Les portes s'ouvrent. Je me précipite et j'acquiers un super modem avec router intégré (à moins que ça ne soit le contraire), pour 97,86 USD. Je rentre à la limite de l'excès de vitesse. J'installe… Rien.

J'appelle AT&T de nouveau, un autre (j'imagine) Ron me répond et me dit, avant que j'ai pu expliquer quoi que ce soit: "Il y a une panne dans votre quartier." Elle affecte les lignes DSL d'une assez large zone.

"Depuis quand?" demandai-je, un peu surpris quand-même.

"Depuis hier soir. On vous appellera quand elle sera réparée. Have a great day."

Vers 15h, un ordinateur m'appelle pour m'annoncer que le paradis est revenu sur la terre. Mais… c'est pour les autres. Impossible de me connecter.

Je rappelle AT&T. Le gars me guide de sa main virtuelle mais nous piétinons lorsque la conversation est interrompue sans raison apparente. J'attends qu'il me rappelle. Rien.

Excédé je déconnecte le nouveau modem (à 97,86 USD, le salaud… en plus il ne me permet pas d'autoriser l'accès libre à mon système. Inadmissible) et rebranche l'ancien… Tout marche. J'ai pratiquement perdu une journée (si ce n'est que j'ai rangé mon bureau) et je dois retourner au magasin pour rendre mon modem.

Le plus terrible de tout. J'avoue. C'est que sans connection j'étais totalement paumé. Incapable de faire quoi que ce soit, même écrire.

J'suis pas fier…

Commenter cet article