Le retard des États-Unis

Publié le 25 Juillet 2007

A leur retard connu en matière de téléphonie mobile, il faut maintenant ajouter le fait qu'ils sont (relativement) à la traîne en matière d'accès à haut débit.

Les spécialistes le savent mais l'éditorialiste Paul Krugman l'a porté à la connaissance du grand public en publiant lundi un article sur le sujet dans le New York Times (accès limité).

En 2001 la proportion de Japonais et d'Allemands ayant des lignes à haut débit était la moitié de ce qu'elle était aux États-Unis. En France elle était le quart.

A la fin 2006 Japonais, Allemands et Français étaient mieux connectés que les Américains, non seulement en termes de proportion mais aussi parce que leurs lignes sont plus rapides (trois fois plus en France, 12 fois plus au Japon).

Voici la citation complète:

"As recently as 2001, the percentage of the population with high-speed access in Japan and Germany was only half that in the United States. In France it was less than a quarter. By the end of 2006, however, all three countries had more broadband subscribers per 100 people than we did.

"Even more striking is the fact that our “high speed” connections are painfully slow by other countries’ standards. According to the Information Technology and Innovation Foundation , French broadband connections are, on average, more than three times as fast as ours. Japanese connections are a dozen times faster. Oh, and access is much cheaper in both countries than it is here."

Et de conclure: "C'est intéressant d'apprendre que le système de santé n'est pas le seul domaine dans lequel les Français, qui sont capables d'aborder le problème de façon pragmatique parce qu'ils ne sont pas prisonniers de l'idéologie libérale (free-market), font les choses mieux que nous".

Commenter cet article