Drogues, frontières et internet

Publié le 14 Mai 2007

Un psychothérapeute canadien qui a écrit un article sur le LSD dans lequel il reconnaît en avoir consommé dans les années soixante s'est vu interdire l'entrée aux États-Unis.

L'incident rapporté par le New York Times a eu lieu l'an dernier alors qu'Andrew Feldmar franchissait la frontière entre les deux villes jumelles que sont Vancouver et Seattle. Un inspecteur de l'immigration a tapé son nom sur un moteur de recherche qui a fait apparaître l'article en question.

Il lui a demandé s'il en était bien l'auteur et s'il avait bien consommé du LSD. Devant sa double réponse affirmative, il lui a interdit l'accès du territoire américain sur lequel vivent ses deux enfants.

Conclusion de Feldmar: "Je dois vous prévenir que les traces électroniques que vous laissez sur le net seront utilisées contre vous. Elles ne peuvent pas être effacées".

Commenter cet article