Blogs et civilité: les enjeux

Publié le 10 Avril 2007

Un "Code de conduite pour blogueurs" est soumis à l'examen critique de tous les webonautes. Lancé par Tim O'Reilly éditeur et père du "Web 2.0" et Jimmy Wales fondateur de Wikipedia, deux grosses pointures, il est publié sous forme de "brouillon" que l'on peut commenter sur le blog d'O'Reilly et modifier sur un des wikis de Wales. Ils nous invitent tous à plus de civilité.

L'idée de ce texte est venue à O'Reilly à la suite d'un incident impliquant injures sexistes et menaces de mort qui a beaucoup alarmé la blogosphère américaine au cours des dernières semaines.

Inspiré par un code conçu par BlogHer , un réseau de blogueuses, celui-ci tient en 6 points:

1) Nous sommes responsables de nos propres propos et de ceux qui sont tenus sur notre blog.

2) Nous ne dirons rien online que nous ne dirions pas en personne.

3) Nous établissons un contact privé avant de répondre publiquement [en cas de conflit].

4) Quand nous croyons que quelqu'un attaque injustement une autre personne nous agissons [en privé si possible pour le/la convaincre de rectifier sa position]

5) Nous ne permettons pas les commentaires anonymes.

6) Nous ignorons les trolls [les emmerdeurs].

Certaines recommandations relèvent du bon sens (comme la dernière). D'autres sont difficiles à mettre en œuvre parce que subjectives (comme la quatrième). D'autres enfin peuvent se révéler carrément problématiques dans certaines circonstances (comme la cinquième sur les commentaires anonymes dans des situations politiques particulièrement répressives).

Le web francophone dispose déjà d'une charte Néthique , initiative lancée en février 2006 par les Humains associés et adoptée par près de 200 blogs. La préoccupation existait donc. Le "Code" d'O'Reilly est une bonne occasion de l'étudier.

LeMonde.fr aussi a la sienne .

Je n'ai pas encore d'idées arrêtées, mais je me sens assez proche de ce que dit Nate Anderson sur Ars Tecnica . Ça peut se formuler de la façon suivante:

Un code de conduite peut-être une bonne idée à condition d'être volontaire. Il risque de conduire à la stigmatisation de ceux qui ne l'appliqueraient pas.

Les 70 millions de blogueurs recensés gagneraient sans doute à voir s'épanouir une multitude de chartes tenant en compte leurs différences.

Chaque blogueur devrait envisager de définir clairement ses positions sur les principales questions évoquées pour les discuter avec ses lecteurs et de les appliquer avec eux de façon toujours transparente et ouverte… en laissant la place aux débats, aux désaccords et aux changements.

Votre opinion sur cette question est d'autant plus importante qu'en toute bonne logique je vais devoir en tenir compte…

A vous...

Commenter cet article