La folie deupoinzéro

Publié le 6 Mars 2007

ismaelghalimi.1173165644.jpg Par Ismaël Chang Ghalimi

Mes amis m'appellent Ish. Je suis un rat de laboratoire. Ma vie est un enfer.

Je suis la victime innocente d'un savant fou, genre Professeur Tournesol. Sa dernière lubie est alimentée par la folie deupoinzéro. Pas un jour sans qu'un inventeur du dimanche ne découvre une nouvelle mutation de ce virus né quelque part du côté de San Francisco, et mon tortionnaire veut trouver la sienne.

Alors qu'il notait ses idées avec son logiciel de traitement de texte favori, le disque dur de son ordinateur personnel s'est mis à émettre des petits cris plaintifs. Au début, ils étaient presque imperceptibles, puis les couinements sont devenus de plus en plus incisifs, et tout à coup, l'écran bleu du désespoir est apparu, accompagné d'un message des plus cryptiques: 0x00000053: NO_BOOT_DEVICE.

En l'espace de quelques instants, notre savant cosinus est passé par les cinq étapes qui suivent généralement une perte affective : dénis, prière, rage, désespoir et résignation. Après quoi une idée lui a traversé l'esprit : ne pourrait-il pas utiliser les pouvoirs magiques du deupoinzéro pour résoudre les problèmes de panne de disque dur une bonne fois pour toutes ? C'est ainsi que l'expérience dont je suis le cobaye débuta.

Le premier janvier 2006, mon bourreau me confia un ordinateur personnel dépouillé de toute application en dehors d'un navigateur ouèbe. Il m'interdit aussi de stocker ne serait ce qu'un seul fichier sur le disque dur de ma machine.

Configuration minimaliste pour masochiste averti.

Ma mission était très simple : assembler un environnement de travail bureautique exclusivement constitué d'applications en ligne. Word ? Aux oubliettes ? Excel ? Jamais vu. Outlook? Non, non, et non ! Un navigateur Internet, tout en ligne, point final.

C'est ainsi que j'ai fait la découverte de l'officedeupoinzéro.

Mais comment un rat de laboratoire peut-il utiliser un ordinateur me demandez-vous ? Et bien en réalité, je suis un rat de la famille des humanoïdes. Et comme vous l'avez maintenant compris, je souffre aussi d'une forme avancée de schizophrénie, qui me fait jouer tour à tour les rôles de victime et de bourreau. Pour tout vous dire, je ne suis qu'un simple guique passionné d'informatique, et toujours à la recherche des dernières bidouilles pour épater les copains, à défaut d'attirer les filles.

Alors, où en sommes nous avec cette petite expérience ?

Après plus d'une année d'efforts, les choses semblent se mettre en place. J'utilise Gmail en remplacement d'Outlook, ThinkFree comme alternative à Microsoft Office, et une quarantaine d'autres outils dont voici la liste .

Bien entendu, tout n'est pas rose dans le monde Office 2.0.

Pour commencer, il vaut mieux avoir une bonne connexion Internet. Mais dans l'ensemble, l'approche semble fonctionner, et elle apporte une multitude d'avantages intéressants. Par exemple, lorsque tous vos documents sont en ligne, il devient beaucoup plus facile de les partager. Aussi, une fois que votre disque dur est vide de toute information particulière, la crainte de perdre son contenu dans l'éventualité d'une panne ou d'une perte de votre matériel informatique disparaît totalement. Et puisque vous n'avez plus à ouvrir de fichiers directement sur votre ordinateur, les risques de contamination par virus deviennent négligeables.

Évidemment, nous n'en sommes qu'aux premiers jours d'une évolution qui va prendre cinq à dix années. Pour autant, les technologies nécessaires arrivent à grand pas, la base de données des applications Office 2.0 compte près de 400 entrées, et elle s'enrichit tous les jours de nouveaux candidats.

De mon côté, j'ai maintenant fini ma migration 2.0, et je ne suis pas prêt de revenir au modèle précédent. J'ai changé mes habitudes de travail pour ne pas être trop incommodé par le manque de connexion Internet occasionnel, et je n'ai jamais été aussi productif. Et puis j'attends avec impatience la sortie de l'iPhone, qui devrait me donner accès à toutes mes applications depuis n'importe où. Voilà qui devrait aider à convaincre les plus réticents d'entre nous.

Mes amis m'appellent Ish. Je suis un expérimentateur du quotidien. La vie est belle.

Ismaël Chang Ghalimi est un entrepreneur français de la Silicon Valley. Seul responsable, en fait, de sa monomanie, il la pousse assez loin pour qu'elle nous intéresse tous. Il pousse peut-être le bouchon un peu loin, mais découvre plein de pistes intéressantes. C'est ce qui lui a permis, par exemple de lancer avec succès la conférence Office 2.0. Il a, par ailleurs fondé Intalio, une entreprise spécialisée dans Business Process Management en Open Source. Il a un très blog: IT|Redux .

 Par sa faute (ou grâce à lui), j'ai commencé à emprunter - avec beaucoup de prudence - ce chemin qui ne me rassure guère. N'hésitez pas à lui poser plein de questions sur ce que vous pensez de la vie totalement en ligne, vos craintes, vos doutes, vos expériences...

[Photo prise par Dan Farber et accessible sur Flickr]

Commenter cet article