Passion ou profit: un pari

Publié le 5 Mars 2007

"Une économie est toujours un mélange de passion et de profit. Nous ne savons pas encore tout sur la forme d'une économie basée sur le contenu généré par les usagers, mais je n'ai aucun doute sur le fait que ce sera une économie et pas seulement un terrain de jeu."

C'est ainsi que Tim O'Reilly prend position dans le débat sur le futur du "user generated content" qui oppose Yochaï Benkler et Nicolas Carr . Le contenu généré par les usagers est au cœur de ce qui permet d'affirmer que web 2.0 est différent de la version antérieure.

Carr estime que la raison principale pour laquelle on ne paye pas les gens qui participent aux médias sociaux type Digg ou Flickr c'est qu'il n'y a pas encore de marché et qu'on ne sait pas encore quelle valeur monétaire assigner à ce qu'ils font.

Benkler, de son côté est convaincu de la force de la peer production (production entre pairs) bénévole et passionnée. Il croit dans son futur.

O'Reilly pense qu'il y aura un mélange des deux. C'est évident. La vraie question est de savoir si les proportions du mélange seront différentes de ce qu'on a dans l'économie d'aujourd'hui (ou dans celles qui ont précédé).

Benkler et Carr ont même fait un pari qui sera tranché par une évaluation des sites les plus influents dans certains domaines précis comme la sélection d'articles ou d'images.

Mais, patience, il faut laisser le temps aux choses de se mettre en place. Réponse en 2011.

Ne vous sentez pas obligés d'attendre si longtemps pour nous donner votre opinion… maintenant.

Croyez-vous que le contenu généré par les usagers sera organisé par la passion ou par le profit?

Commenter cet article