Les serveurs consomment beaucoup d'énergie

Publié le 16 Février 2007

serverbookshelf-matski_98.1171610196.jpgLes serveurs, ces ordinateurs qui sont le coeur des réseaux électroniques comme l'internet, consomment énormément d'électricité: aux États-Unis cela correspondait en 2005 à 1,2% de la consommation totale du pays soit autant que l'état du Mississippi (et plus que 20 autres).

Le chiffre est avancé par une étude toute fraîche sortie du Lawrence Berkeley National Laboratory à la demande du fabriquant de microprocesseurs AMD. Elle précise que la consommation a doublé entre 2000 et 2005.

Cette révélation (il semble bien que ce soit la première étude chiffrée un peu sérieuse) donne lieu à un débat considérable comme vous pouvez le voir ici .

Le San Francisco Chronicle se fait écho de ceux qui se réjouissent. Le chiffre qui circulait jusqu'à présent était que la consommation des dits serveurs correspondait à 13% de l'électricité consommée aux États-Unis. On aurait tort de s'inquiéter.

La Technologie Review, qui est la première à avoir mentionné l'étude , souligne pour sa part qu'elle ne prend pas en compte les serveurs de Google. Ils étaient estimés il y a quelques mois à 450.000 et sont faits d'éléments de PC spécialement assemblés. Ils pourraient faire passer la consommation des serveurs à 1,7% de la consommation nationale.

Et c'est pas tout. L'analyste Nicholas Carr note dans son blog que la consommation des serveurs ne correspond qu'à entre 60% et 80% des data centers. Elle exclue la consommation des ordinateurs réservés à l'hébergement et des routeurs.

Resterait enfin à prendre en compte tous les appareils électroniques connectés d'une façon ou d'une autre à la nébuleuse informatique.

L'idée de l'étude c'est de contribuer à attirer l'attention sur la nécessité de réduire la consommation en énergie. Les évaluations chiffrées sont nécessaires… à condition que nous en tenions compte.

N'est-ce pas?

[La photo (de matski_98) trouvée sur Flickr montre un serveur transformé en bibliothèque... une solution vraiment radicale...]

Commenter cet article