Vidéo, web et campagne présidentielle… aux États-Unis

Publié le 27 Janvier 2007

rocketboom-demscandidates.1169850519.png En lançant sa campagne par une vidéo diffusée sur le web, Hillary Clinton a voulu montrer qu'elle est dans le vent, comprend la technologie et entend s'en servir.

Beaucoup de journalistes l'ont écrit.

Le blogueur Jeff Pulver, note cependant qu'elle a publié sa déclaration sur son site alors que certains de ses concurrents l'ont fait sur Brightcove ou YouTube. Ça montre qu'ils comprennent mieux les "social media" et notamment leur puissance de diffusion.

Comme souvent, RocketBoom a fait "autrement". Avec sa dose d'humour et d'acidité habituelle, Joanne Colan montre les différences dans l'usage des prises de vue par quatre candidats démocrates.

Le passage accéléré des images, par exemple, permet de mieux comprendre les jeux de montage. L'analyse des couleurs montre qui est naturel et qui l'est encore moins.

Elle préfère Barak Obama, c'est sûr, mais on apprend beaucoup en regardant cette séquence. Sur les candidats et sur tout ce que ça change de faire campagne sous les yeux des blogueurs, vlogueurs et autres citoyens journalistes… et décortiqueurs.

Je parie qu'on trouve le même genre de choses en France...

Commenter cet article