NewsTrust, ou quand les citoyens veillent à la qualité du journalisme

Publié le 11 Décembre 2006

Les journalistes, dont une des fonctions est de surveiller (et de rendre compte) des actions des puissants et de les "noter" sont maintenant soumis au regard critique de leurs lecteurs. Ainsi Digg permet de trouver les articles qui plaisent le plus. Un peu comme dans un concours de beauté. Pas mal.

NewsTrust se veut un outil de seconde génération. Il permet à tous ceux qui le veulent de suggérer un article et de le noter en fonction, cette fois, de critères soigneusement élaborés. Un processus dont tout indique qu'il se répètera dans d'autres sphères.

Lancé le 28 novembre (après plusieurs mois de tests), le site se présente comme une suite d'articles (sélectionnés par les membres). Des étoiles indiquent les notes reçues en fonction de critères tels que: qualité générale, confiance dans le média, contenu informatif, équilibre entre les différents points de vue, attribution des sources et des informations, contexte.

Après avoir donné leurs coordonnées et leur vrai nom, les volontaires peuvent noter les articles de leur choix. Un simple clic ouvre deux fenêtres, une avec l'article en question l'autre avec les critères d'évaluation. Chacun d'entre eux permet de noter de 1 à 5. Au moment de fermer, le système fait la moyenne. Les médias eux-mêmes sont notés sur la base des réponses de l'ensemble des participants.

La multiplication des critères a un effet curieux: on est d'abord amené à lire l'article avec plus d'attention pour pouvoir le noter. Et puis au moment de noter on ressent un irrésistible besoin de jeter un nouveau coup d'œil sur tel ou tel fragment pour s'assurer que le verdict sera correct. L'un plus l'autre entraînent une lecture plus attentive et plus critique, fait de nous de meilleurs lecteurs. Et c'est bien là l'un des objectifs centraux de NewsTrust.

"Nous espérons offrir des nouvelles de bonne qualité et, tout aussi important, aider les lecteurs à se faire une idée solide de la qualité de ce qu'ils sont en train de lire ou de voir," m'a expliqué Fabrice Florin, fondateur du projet et ancien d'Apple et de Macromedia. 

Les volontaires apprennent vite à noter les articles "aussi efficacement que les professionnels" affirme NewsTrust. Mais, attention, les "noteurs" sont aussi notés, et le poids des notes qu'ils donnent varie en fonction de leur assiduité, de leur expérience de la clarté de leurs critères. Révéler ses a priori politiques est apprécié.

NewsTrust se présente comme un service d'information citoyen (citizen news service) qui aide à trouver le bon journalisme online et qui encourage aussi bien une certaine culture digitale (media literacy) que l'engagement civique. L'organisation est une société à but non lucratif sans parti pris politique.

Ce modèle me semble d'autant plus intéressant qu'il ne devrait pas tarder à être appliqué à d'autres disciplines.

J'en reparlerai demain avec quelques explications de Fabrice Florin.

Commenter cet article