Les ordinateurs à voter déconnent-ils au hasard?

Publié le 27 Novembre 2006

votingmachinesarasota.jpgÉlection parlementaire contestée en Floride (tiens, tiens). Le républicain est déclaré vainqueur avec 369 voix de plus que la démocrate. Mais…

18.000 électeurs (14,9%) du conté (circonscription administrative) Sarasota qui se sont exprimés sur d'autres sujets ne l'ont pas fait pour ce siège dont chacun savait qu'il pouvait déterminer le contrôle de la Chambre des représentants. Leurs votes étaient enregistrés par des machines électroniques. Parmi les votes par correspondance la proportion n'est que de 2,5%. La proportion est bien moindre dans les autres contés de la circonscription.

Le conté de Saratoga est celui ou la démocrate, Christine Jennings, compte le plus de sympathisants. Certains électeurs ont déclaré que leur vote n'avait pas été enregistré.

Jennings conteste les élections devant la justice. Mais ces machines là ne laissant pas de trace papier, ses chances sont maigres. Un pis aller serait d'obtenir que la compagnie qui fabrique les machines utilisées à Saratoga, laisse vérifier le code informatique. Ça n'est pas gagné d'avance.

Les critiques des ordinateurs à voter demandent qu'elles produisent un "reçu" papier qui peut être gardé et donc recompté. Les républicains ne sont pas convaincus.

Pour mieux cerner le problème, il faut peut-être re-voir la vidéo qui montre comment on peut trafiquer ces machines… (voir ce billet).

Qu'en dites-vous?

Commenter cet article