Blogs + YouTube = l'autre participation électorale

Publié le 8 Novembre 2006

electionsphiladelphiayoutube-061107.pngLe système électoral américain est (scandaleusement?) imparfait. On le sait depuis longtemps. La nouveauté c'est que les témoins peuvent maintenant exposer les imperfections en direct preuves à l'appui. Avec images et son. RedState, un blog conservateur a, par exemple, dénoncé un effondrement (meltdown) dans l'état de Pennsylvanie. Il a ensuite ajouté un lien à une vidéo illustrant un cas d'intimidation d'observateur dans un bureau de vote. Talking Points Memo, un blog démocrate a consacré une bonne partie de son énergie à recenser les erreurs attribuables aux machines électroniques et aux magouilles des républicains. Dans la soirée, CNN a fait un pas de plus dans la consécration des blogueurs en réunissant les plus fameux d'entre eux dans un café de New York et en les faisant causer comme les experts auxquels la télé nous a habitué depuis des décennies. C'est en fait la partie la moins intéressante, celle qui correspond à l'intégration prévue des vedettes de la blogosphère au cirque des mass-médias. L'expérience d'hier, pourtant permet de dégager deux tendances fortes:

  • Par leur présence sur tout le territoire, les blogueurs, moblogueurs (mobiles) et vlogueurs (avec vidéo) peuvent aider à suivre le déroulement du scrutin et, le cas échéant, forcer les médias traditionnels à rendre compte des incidents ou des irrégularités les plus graves.
  • En publiant leurs preuves (courriels, enregistrements de conversation, vidéos) ils changent la nature de la discussion. Il ne s'agit plus de rumeurs, mais de faits (même si nous intégrons que les manips sont toujours possibles).

Tout ça n'est pas vraiment du journalisme citoyen (trop épisodique peut-être), mais c'est une seconde participation des citoyens: en même temps qu'ils votent, ils témoignent et publient.

Commenter cet article