Microsoft et Open Source: Trois réactions

Publié le 5 Novembre 2006

microsoft_tux_penguin-arstecnica.jpgLinux est une plate-forme supérieure dont la marche en avant ne peut être détenue mais il faut faire attention aux manœuvres de Microsoft. Telles sont les réactions que j'ai pu obtenir en consultant (par courriel) 4 analystes bien placés. Voici l'essentiel de leurs réponses "Ça confirme la supériorité de cette technologie," estime José-Luis Alberro, économiste du groupe LECG. "Linux continue sa marche triomphale et deviendra probablement la plateforme dominante, en tous cas dans le segment du middleware." "L'alignement est très important," estime Mark Radcliffe, du cabinet d'avocats DLA Piper. "Mais avant de déclarer victoire, il est bon de rappeler que MS a eu des "partenariats" dans le passé et qu'elle a toujours été la survivante à la fin." C'est le cas avec 3Com rappelle Radcliffe, ainsi qu'avec IBM. "MS est entré dans une nouvelle forme de compétition avec Linux et Open Source, mais on ne peut pas dire qu'elle se soit convertie. Tout dépend de comment ils s'en serviront (comme d'habitude le diable est dans les détails)." " M$ [sic] est obligée de reconnaître que le mouvement du software libre est une réalité durable. A plusieurs reprises, Ballmer et d'autres on dit qu'il obéissait à une logique absurde et ne serait jamais qu'une mode passagère," ajoute le professeur Sergio Amadeu, un des animateurs du mouvement au Brésil et ancien conseiller de Lula dans ce domaine. "J'ajouterai que l'accord a pour objectif principal de contenir la gigantesque expansion des solutions GPL [la licence de logiciels libres la plus utilisée] dans le domaine des serveurs. M$ rêve de se repositionner pour contenir l'avance du software libre en disant qu'elle fait la même chose, ce qui est faux. Des dix sites les plus visités, 7 utilisent des logiciels libres sur le réseau." Steve Weber, professeur à l'Université de Californie-Berkeley et auteur du livre The Success of Open Source y voit une confirmation du titre de son livre et ajoute: "quand une innovation marche bien, les concurrents l'adoptent et ça pousse le jeu vers l'avant… [Les points de suspension sont dans l'original] c'est précisément ce que la communauté open source devrait espérer, de mon point de vue, les compagnies (Red Hat, par exemple) vont et viennent. C'est dans la nature des marchés compétitifs…"

[Image trouvée sur le site de ArsTecnica]

Commenter cet article