L'impact indirect de web 2.0 sur les médias (2)

Publié le 22 Septembre 2006

Berkeleycrimelog Après être retourné vers quelques sites w2 très connus (voir ce billet) pour voir comment ils modifient l'écosystème des médias, il peut être utile d'en regarder d'autres, moins importants. Ils n'en contribuent pas mois à changer la culture des usagers et donc la façon qu'ils ont d'aborder les médias.

  • Sphere – Impossible d'ignorer la compétition – Ce moteur de recherche pour blogs (voir ce billet) est chargé d'algorithmes puissants mais sa vertu principale réside dans un bouton que chacun peut intégrer à son navigateur. Ça permet quand on lit un article intéressant de savoir les blogs qui s'y rapportent et les articles qui traitent le même sujet sur des sites concurrents. Loin du prétendu "équilibre" des médias traditionnels, ça permet (ou ça devrait permettre) au lecteur d'accéder à des sources authentiquement diverses.
  • Berkeley Crime Log – Savoir ce qui se passe dans le quartier - Ce site est un mashup qui porte sur une Google map les informations sur les crimes commis dans la municipalité de Berkeley. On n'y trouve pas ce qui s'est passé dans l'heure précédente, mais les problèmes au cours des huit derniers jours ou des trois derniers mois, par catégorie. Les "désordres" sont essentiellement des excès de bruit ce qui, dans une ville universitaire ne devrait pas surprendre grand monde. Le site permet aux citoyens de s'informer et, le cas échéant, aux journalistes de trouver des idées d'article.
  • NewsTrust – Les usagers notent les journalistes - Ceux qui doutent de l'influence de l'interactivité et de la capacité de tirer parti de l'intelligence collective qu'offre w2 risquent de découvrir leur erreur à leur dépend. NewsTrust (qui est encore dans sa phase de tests) est tenu par des citoyens qui jugent les articles en fonction de leur qualité journalistique et non pas de leur popularité (Comme Digg.com). Voilà un filtre incomparable. Ça enrichit le mécanisme mis en place par Digg.com.

Voilà pour le moment. J'ai voulu donner quelques exemples (il y en a des dizaines, peut-être des centaines d'autres tout aussi valables) qui permettent de montrer comment w2 – en dehors des médias - change la culture des usagers d'une manière que les médias ne peuvent pas ignorer.

Je poursuivrai dans quelques jours en essayant de voir quels sites de média traditionnels intègrent des éléments qui s'inspirent de w2.

En attendant je suis sûr que vous avez plein d'autres exemples allant dans le même sens (ou indiquant le contraire). Faites nous en part. Montons le dossier ensembles.

Commenter cet article