Un paradoxe m2 (média 2.0): les "nouvelles anciennes" ont de la valeur

Publié le 21 Septembre 2006

Longtailtime Je continue dans ma lente lecture (entrecoupée qui plus est) de The Long Tail. Je viens d'y trouver un passage (p. 142 de l'édition américaine) qui permet d'apporter un élément d'explication que je n'avais pas vu sur pourquoi Google a créé Google Archive Search (sujet abordé dans mon billet d'hier sur L'impact de Web 2.0 sur les médias).

Nous savons tous à quoi sert un journal imprimé il y a une semaine, un mois ou un an. Mais, remarque Chris Anderson, online "Google semble changer les règles du jeu", non pas que le moteur de recherche ne tienne pas compte du temps, mais parce qu'il "mesure d'abord la pertinence [d'une page] en termes de liens [pointant vers la page en question] et non pas en termes de nouveauté". Vous trouverez des éléments sur son blog ici et ici.

Il ajoute que les pages anciennes ont plus de temps d'attirer des liens elles peuvent avoir un avantage sur les plus récentes.

Traduit dans la métaphore d'Anderson: il y a de la valeur dans la longue traîne du temps. Un élément que les médias centrés sur l'actualité devraient apprendre à utiliser.

La question est de savoir comment.

Vous avez peut-être une réponse…

Commenter cet article