Quid de la qualité de la version numérique des livres mis en ligne?

Publié le 7 Septembre 2006

Jokerfromoldbooksorg_1 Numériser les livres (voir ces billets sur "Le futur du livre" -1-, -2-, -3-, -4-, -5-) est une excellente chose. Mais on entend peut parler de la qualité du travail. Elle n'est pas nécessairement bonne. La vertu de ce billet trouvé sur le blog de Tim O'Reilly est précisément de poser le problème.

Il a en outre l'avantage de nous introduire à Distributed Proofreaders (Correcteurs distribués) un groupe de volontaires qui vérifie les textes mis en ligne dans le cadre du Project Gutenberg (le plus ancien projet de digitalisation de livres. 19.000 ouvrages du domaine public qui peuvent être téléchargés gratuitement).

Invitée d'O'Reilly, Juliet Sutherland écrit:

If I were in charge of setting up a new, large, book image archive associated with a major library, one of the things that I'd be quite concerned about is completeness/usableness of the images provided. Yet I see little, if no, discussion about this in the context of current mass digitization efforts.

Gallica est mentionnée dans les exemples qu'elle donne:

Our experience with various (book page) image archives suggests that those archives associated with libraries are usually reasonably good. Books from Gallica and Canadiana are rarely missing pages, although some of the older scans are of quite low quality and are thus useless for our purposes.

Que pensez-vous du problème de la qualité des versions mises en ligne et de l'effort "distribué" pour l'améliorer?

 

Commenter cet article