Combien de blogs (actifs)?

Publié le 13 Août 2006

[De retour à Berkeley je reprends le fil habituel… auquel j'ajouterai mes découvertes et mes réflexions sur les technologies de l'information au Brésil]

Blogospherejoseserraldeflickr Le 31 juillet, Technorati a enregistré son cinquante millionième blog (voir ce billet et celui-ci). C'est bien entendu un des éléments clés de l'État de la Blogosphère dressé comme chaque trimestre par David Sifry (le patron de Technorati).

Le chiffre, pourtant, est trompeur. Pour deux raisons au moins.

La première tient au fait que tous les blogs ne sont pas enregistrés. Le web est un animal vivant, dynamique et tous les moteurs de recherche sont toujours en retard d'un métro… ou deux. A cela il faut ajouter une sorte d'ignorance structurelle de ce qui se passe dans les langues non romaines romanes. C'est particulièrement grave dans le cas du chinois qui ne tardera pas à devenir la langue la plus parlée sur le web.

La seconde source d'erreur tient au fait que tous les blogs enregistrés ne sont pas actifs. Une évidence qu'on oublie trop souvent.

Par exemple: l'enquête sur la blogosphère étatsunienne récemment publiée par le Pew Internet and American Life Project (voir ce billet) avait montré que près d'un tiers des personnes ayant déclaré avoir un blog ne l'entretenaient plus sept mois plus tard.

La question donc est de savoir combien il y a de blogs actifs aujourd'hui.

Un élément de réponse nous est proposé par Kevin Burton dans un billet intitulé "Les chiffres de Technorati sont faux". S'appuyant sur le fait que Technorati recense 1,6 millions de nouveaux billets par jour il propose la fourchette suivante:

- 1,6 millions de blogs actifs (si on arrondit à un billet par blog par jour en ignorant ceux qui postent plusieurs fois par jour);

- 6,4 millions de blogs actifs (si on admet que 50% de blogueurs actifs postent une fois par jour et 50% une fois par semaine).

Cinq minutes de réflexion supplémentaire lui permettent d'affirmer que "alors que le nombre de blogs croît de façon exponentielle, le nombre de billets croît de façon linéaire". Cela veut dire aussi que "le nombre de blogs inactifs croît de façon exponentielle".

Il trouve le coup de grâce aux chiffres de Technorati dans cette phrase trouvée sur le blog DataMining: "Quand on se pense penche sur les statistiques de population on ne compte pas les morts. Pourquoi le faire pour les blogs?"

Mon opinion: l'approche de Burton est salutaire car il est essentiel de prendre avec des pincettes les chiffres de Technorati (et de tous les autres). Mais il ne faut pas tomber dans l'excès inverse qui consiste à ne prendre en compte que ceux qui luttent pour figurer en tête du classement. La partie la plus intéressante de la blogosphère est sans doute celle des gens qui cherchent à entretenir des relations avec un groupe limité de parents, d'amis ou de pairs passionnés par les mêmes sujets. Ils comprennent mieux que les journalistes qu'on n'a pas nécessairement tous les jours (ni même toutes les semaines) des choses intéressantes à se dire.

Qu'en pensez-vous?

[L'image est une des 5 visions de la blogosphère du Mexicain José Serralde. Je l'ai trouvée sur Data Mining en suivant la piste indiquée par Burton... Plaisir du "surfing en profondeur".]

Commenter cet article