Les blogueurs américains ne s'intéressent guère au journalisme

Publié le 30 Juillet 2006

Technorati indexe 50 millions de blogs. Il avait franchi la barre symbolique des 25 millions au début du mois de janvier. Cette progression révélatrice complète l'étude publiée récemment par le Pew Internet and American Life Project, particulièrement intéressante pour ce qu'elle dit de la relation entre blogs et journalisme vue par les blogueurs (américains).

8% des internautes américains ont un blog (plus de la moitié a moins de 30 ans) et près de quatre sur dix (deux fois plus qu'il il a deux ans) en lit de façon plus ou moins régulière.

Le journalisme est loin d'être leur motivation première. Les trois quarts bloguent pour s'exprimer de façon créatrice et pour maintenir des relations avec famille et amis (le phénomène MySpace). 11% se disent "politiques".

Le rapport à l'information, pourtant, est plus complexe qu'on est tenté de conclure à première vue.

A peine un tiers considèrent qu'il s'agit d'une forme de journalisme mais 57% incluent des liens à la source de leurs informations au moins de temps en temps et 56% prennent la peine de vérifier les faits auxquels ils se réfèrent. 55% utilisent un pseudo. 87% permettent des commentaires. 18% permettent de suivre leurs billets grâce à un flux RSS. 8% gagnent de l'argent.

La plus grande différence avec le journalisme tient peut-être à la durée. L'étude ayant été réalisée en deux temps (juillet 2005 et février 2006), elle a révélé que près d'un tiers (29%) des personnes interrogées la première fois avaient abandonné sept mois plus tard (ou refusaient de répondre). Le phénomène n'est pas près de se tarir pour autant puisque 80% des personnes interrogées disent avoir l'intention d'ouvrir un blog dans l'année qui vient.

Tags : Français, Médias
Commenter cet article