Médias: la danse des professionnels et des amateurs

Publié le 10 Mars 2006

"Les vieux médias doivent adopter les amateurs" (Old media must embrace the amateur). C'est sous ce titre que Tom Glocer, patron de Reuters, vient de publier un article dans le Financial Times dans lequel il décrit sa vision des changements en cours.

Plusieurs points méritent qu'on s'y arrêtent:

On est passé d'une demande de personnalisation des sites d'infos à une demande de participation.

Les médias traditionnels doivent produite un contenu de qualité auquel les gens auront envie d'accéder ce qui permet de créer une communauté. Ils doivent également fournir les outils permettant aux usagers de participer tout en continuant à jouer un rôle essentiel de filtre.

Au total, "en matière de news, combiner le contenu des professionnels et des 'amateurs' crée un meilleur produit qui raconte l'histoire à un niveau plus profond".

Le dernier point qui me semble vraiment intéressant c'est que pour Glocer "Les vieux médias – et j'inclurais maintenant la première vague de publications online – ont un choix: intégrer le nouveau monde ou risquer de devenir moins pertinents (relevent)" (italiques dans l'original).

C'est la participation des usagers qui fait la différence aujourd'hui.

Qu'en pensez-vous?

 

Le texte de l'article est réservé aux abonnés du FT, mais vous pouvez trouver une conférence de Glocer sur le même sujet donnée quatre jours plus tôt à Londres devant la Online Publishing Association (tout en anglais, bien sûr).

Tags : Français, Médias
Commenter cet article