La police chinoise se montre sur le net

Publié le 20 Janvier 2006

Chinesenetpolicecdt_1 Chinesenetpolicechacha Les autorités chinoises censurent l’internet et ils veulent que les Chinois le sachent. Ainsi tout internaute visitant les sites de Shenzhen dans la province de Guangdong voit-il aussitôt apparaître des images de flics en uniforme qui flottent sur leur écran comme ailleurs on nous impose de la publicité. La nouvelle se trouve dans un article du site chinois e-Gov.org.cn dont on trouve une traduction en anglais sur China Digital Times.

Les deux policiers ont une apparence plutôt sympathique et répondent aux noms de JingJing pour l’homme et ChaCha pour la femme. Pas de quoi danser. Ils sont là pour rappeler que l’expression n’est pas libre.

“L’objectif est de faire savoir à tous les internautes que l’internet n’est pas à l’abri de la loi, la police de l’internet maintiendra l’ordre dans tous les comportements online” a déclaré le Directeur Chen du Bureau de la Sécurité Publique de Shenzhen.

Les internautes soucieux de savoir ce qui leur pend au nez peuvent envoyer des courriels aux deux policiers ou communiquer avec eux par messagerie instantanée. Mais il ne faut pas se tromper, les sourires ne sont que de façade.

« La principale fonction de JingJing et de ChaCha c’est d’intimider et pas de répondre aux questions » ont précisé les responsables du département au reporter qui a écrit l’article.

Dans les médias, la présence du flic est le début de la censure.

Commenter cet article